Planète

Colobe guereza

DéfinitionClassé sous :zoologie , singe , quadrumane
Photos de colobes guereza. © Fruggo, GNU FDL Version 1.2

Colobe guereza (Rüppel 1835) - Colobus guereza

  • Ordre : Primates
  • Famille : Cercopithecidae
  • Sous-famille : Colobinae
  • Genre : Colobus
  • Taille : 0,45 à 0,70 m (longueur de la queue 0,50 à 1,00 m)
  • Poids : 5 à 14 kg
  • Longévité : 15 à 20 ans

Statut de conservation UICN : LC Préoccupation mineure

Description du colobe guereza

Le colobe guereza est un singe de taille moyenne au pelage noir dont les flancs depuis les épaules jusqu'aux reins, sont ornés de longs poils blancs que l'on appelle manteau, et d'une longue queue blanche également. Le visage est encadré par un masque et une barbe blanche recouvrant la gorge, surmonté d'une sorte de toque noire. La face est glabre et de couleur grise. Le pouce a quasiment disparu du fait de son mode de vie arboricole. Il existe des variations de teintes parmi les huit sous-espèces existantes et généralement les mâles sont plus grands et plus massifs que les femelles.

Colobe guereza. © Duncan Wright, GNU FDL Version 1.2

Habitat du colobe guereza

La répartition géographique du colobe guereza recouvre presque la totalité de l'Afrique équatoriale depuis le Nigéria, à la République démocratique du Congo, au Gabon et au Cameroun, jusqu'en Éthiopie, en passant par le sud du Soudan, l'Ouganda et le Kenya. On le trouve également en Tanzanie. Il évolue aussi bien dans les forêts de mangroves que dans les forêts secondaires ou dégradées pluviales ou de montagnes, qu'il préfère aux forêts primaires moins fournies en végétaux dont il se nourrit, et dans les savanes boisées, depuis le niveau de la mer jusqu'en montagne à 3.000 mètres d'altitude.

Colobe guereza en Tanzanie. © F.Roche, domaine public

Comportement du colobe guereza

Le colobe guereza est un primate essentiellement arboricole, social et grégaire qui vit en groupes de cinq à quinze individus composés d'un mâle dominant, de quelques femelles et de juvéniles. Les territoires ne se chevauchent pas car les mâles ne supportent pas la concurrence. Le singe est diurne mais consacre plus de la moitié de la journée au repos et au toilettage. L'autre partie est consacrée à la recherche de nourriture et aux déplacements. Dans les environnements qu'il occupe, il évolue en sympatrie avec différentes espèces avec lesquelles il n'est pas en concurrence, telles que le mangabey à joues grises, le cercopithèque de Hamlyn, le cercopithèque ascagne, le galago et le chimpanzé. Mais si les deux espèces ne sont pas en rivalité pour la nourriture, le colobe guereza fait souvent les frais des fringales du chimpanzé qui n'hésite pas à le chasser en groupe pour s'en nourrir. Le singe a cependant d'autres prédateurs encore plus dangereux comme l'aigle couronné et l'aigle de Verreaux, et de façon occasionnelle, le léopard.

Groupe de colobes guereza en Ouganda. © Daryona, CC by-SA 3.0

Le colobe guereza possède une large gamme de vocalisations, de mimiques et de gestuelle. Le cri le plus fréquent consiste en un rugissement que le mâle pousse la nuit ou à l'aube qui sert aux communications longue distance car il s'entend à plus d'un kilomètre. La puissance du rugissement donne des indications réelles ou fausses sur la puissance potentielle de celui qui le pousse. Certains cris relèvent de la désinformation pure et simple.

Toilettage chez les colobes guereza. © Yoky, GNU FDL Version 1.2

Reproduction du colobe guereza 

Il n'existe pas de période de reproduction définie chez le colobe guereza et les naissances ont lieu toute l'année sous cette latitude. La femelle met au monde un seul petit au terme d'une gestation de près de six mois. Sa fourrure est alors totalement blanche et ce n'est qu'en grandissant que le jeune acquiert le coloris des adultes. Il n'est pas rare que la mère laisse les autres femelles du groupe s'occuper de son petit qui est sevré au bout de six mois. Les femelles atteignent leur maturité sexuelle vers quatre ans, et les mâles à approximativement six ans.   

Colobe guereza juvénile. © BS Thurner Hof, CC by-SA 3.0

Régime alimentaire du colobe guereza

Le colobe guereza se nourrit surtout de feuilles mais son régime alimentaire est variable. Il peut également manger des graines et des fruits en petites quantités. Son estomac est composé de quatre chambres dont les deux premières permettent de digérer la cellulose avant d'être drainée jusque dans les chambres suivantes. Ce système de digestion constitue une adaptation à la consommation de végétaux pauvres en substances nutritives, et permet d'assimiler certaines toxines contenues dans les feuilles, tels que les alcaloïdes et les tanins

Menaces sur le colobe guereza

La chasse intensive menée contre le colobe guereza au début du XXe siècle pour sa fourrure, a fait chuter les effectifs. Mais bien que certaines populations soient en déclin dans quelques secteurs à cause de la déforestation, l'espèce n'est pas considérée comme menacée sur l'ensemble de sa répartition géographique.

Colobes guereza au zoo de Prague. © Bodlina, GNU FDL Version 1.2

Ci-dessous, quelques parcs nationaux où l'on peut observer le colobe guereza dans son milieu naturel.

République démocratique du Congo :

  • Parc national de Kahuzi-Biega.

Ouganda :

  • Parc national de Kibale ;
  • Parc national de Bwindi ;
  • Parc national des Chutes de Murchinson.

Tanzanie :

  • Parc national d'Arusha.

Gabon :

  • Parc national de la Lopé.

Cameroun :

  • Parc national Mbam et Djerem.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi