Certains terrils peuvent poser des problèmes environnementaux. © Philippe GRAILLE, Fotolia

Planète

Terril

DéfinitionClassé sous :Environnement , terril , mine de charbon

Un terril (aussi appelé crassier dans le sud de la France) est une colline artificielle constituée de sous-produits de l’exploitation minière, principalement des schistes, des grès carbonifères et des restes de houille. Bien que le terme terril soit le plus souvent associé aux mines de charbon, les remblais issus d’autres carrières (fer, phosphate, potasse, argent…) sont également qualifiés de terrils. Quand ils ne contiennent pas de déchets toxiques, les terrils sont très fertiles et souvent d’une grande richesse biologique. Le plus haut terril houiller d’Europe est situé à Loos-en-Gohelle, dans l’ancien bassin minier du Pas-de-Calais. Ce dernier culmine à une hauteur de 188 mètres.

Forme des terrils

Les premiers terrils sont apparus dans les années 1850 : ils étaient alors de forme plate, les déchets miniers étant alors transportés hors de la mine par des wagonnets et déposés au fur et à mesure. C’est à partir de la fin du XIXe siècle et la mécanisation que les terrils de forme conique ont été édifiés, par déversement à leur sommet à l’aide de rampes. On trouve aussi des terrils tronqués (terril conique avec un sommet plat) et modernes (terril conique plus massif).

Un terril est formé de résidus des mines, le plus souvent de charbon. © Jérémy-Günther-Heinz Jähnick, Wikipedia

Utilisation des terrils

Longtemps considérés comme dépourvus de valeur et laissés à l’abandon, certains terrils font aujourd’hui l’objet de préservation pour leur diversité de biotope ou leur valeur patrimoniale. La chaîne des terrils du Bassin minier du nord de la France est ainsi inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco. D’autres servent aujourd’hui à des activités de loisirs, comme à Nœux-les-Mines où un ancien terril de 129 mètres de haut a été reconverti en piste de ski. À Haillicourt, un terril a même été transformé en vignoble. D’autres encore sont exploités comme matériau de construction routière.

Risques écologiques des terrils

Certains terrils contenant des résidus nocifs présentent des risques pour la santé et l’environnement. Les terrils issus d’anciennes mines de potasse en Alsace sont par exemple fortement chargés en sel qui s’infiltre dans les nappes phréatiques, dépassant largement le seuil de potabilité. D’autres sont contaminés en métaux lourds (antimoine, plomb, arsenic…) ou ont même été transformés en décharge. Lorsque les déblais contiennent suffisamment de charbon, ils se consument parfois de l’intérieur, un phénomène appelé combustion lente, source de CO2 et d’émanations toxiques.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi