Planète

Paresseux à gorge brune

DéfinitionClassé sous :animaux , canopée , reproduction du paresseux à gorge brune
 
C'est la lenteur des déplacements de l'animal qui lui a valu le nom vernaculaire de « paresseux ». © Sergiodelgado, Wikipédia, GNU 1.2

Paresseux à gorge brune (Schinz 1825) – Bradypus variegatus

  • Ordre : Pilosa
  • Famille : Bradypodidae
  • Genre : Bradypus
  • Taille : 0,45 à 0,80 m (longueur de la queue 3 à 9 cm)
  • Poids : 2,5 à 6 kg
  • Longévité : 30 à 40 ans

Statut de conservation UICN : LC, Préoccupation mineure

Description du paresseux à gorge brune

Le paresseux à gorge brune possède une toison beige constituée de plusieurs couches dont la principale est épaisse, rêche et raide sur la presque totalité du corps. Des bandes brunâtres courent sur la gorge, les côtés de la tête et le front. Le cou équipé de 10 vertèbres est mobile et peut exercer une rotation de 270°. La tête, ronde et plate, possède un nez retroussé, deux oreilles peu visibles et de grands yeux. Chaque membre d'égale longueur est muni de trois griffes incurvées de 7 à 8 cm de long pour les antérieurs et de 5 à 6 cm pour les postérieurs. La queue est réduite à sa plus simple expression. Également nommé paresseux tridactyle de Bolivie, le paresseux à gorge brune est l'espèce la plus répandue du groupe des bradypes. Il existerait 27 sous-espèces, dont 25 décrites. On lui donne également le nom d'aï, d'origine tupi, pour le désigner. Cette appellation provient du cri que pousse la femelle lors de la période de reproduction.

Paresseux dans la canopée. © Michelle Reback, Wikipédia, GNU 1.2

Habitat du paresseux à gorge brune

On trouve le paresseux à gorge brune sur un territoire très vaste, recouvrant l'ensemble de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Sud depuis le Honduras, le Nicaragua, l'Équateur, en passant par le Brésil, jusqu'au Paraguay, et en Bolivie à l'est de la cordillère des Andes. Il semble avoir disparu du nord de l'Argentine. Il est absent de la partie nord-est du continent. Il évolue dans des environnements variés pouvant aller des forêts tropicales de plaine à celles de résineux de montagne jusqu'à 1.200 m d'altitude en moyenne.

Comportement du paresseux à gorge brune

Le paresseux à gorge brune est peu actif. Il dort généralement une quinzaine d'heures dans la journée. Il s'affaire par brèves périodes aussi bien de jour que de nuit. Il est plus habile que l'unau lorsqu'il se déplace au sol, mais reste cependant assez maladroit. Comme son cousin à deux griffes, c'est également un excellent nageur. Il passe cependant l'essentiel de son temps dans la canopée où il se déplace, se nourrit, dort et met bas. Sa toison abrite des algues qui, en verdissant, lui assurent un meilleur camouflage et accueille des microlépidoptères et des petits coléoptères.

Comme toutes les autres espèces de bradypes, le paresseux à gorge brune vit la tête en bas, accroché aux branches. Ses principaux prédateurs sont les aigles harpies et le jaguar. Il arrive que certains oiseaux tels que le caracara à tête jaune soient commensaux du paresseux en fourrageant dans leur toison pour se nourrir d'invertébrés. Ils débarrassent ainsi leur hôte de certains indésirables. Le paresseux à gorge brune ne descend à terre que tous les huit jours pour changer d'arbre lorsqu'il a épuisé ses ressources, ou pour déféquer. À ce moment-là, il se soulage d'environ un tiers de son poids.

Reproduction du paresseux à gorge brune

La femelle donne naissance à un seul petit au terme d'une gestation de sept mois. Bien que sevré au bout de cinq semaines, le jeune reste sur le ventre de sa mère pendant un peu plus de quatre mois avant de devenir totalement indépendant. Il se nourrit aux lèvres de sa mère, et c'est cet apprentissage qui lui enseigne de quelles espèces de plantes il doit se nourrir. Les juvéniles deviennent matures sexuellement vers trois ans pour les femelles et quatre ans pour les mâles.

Régime alimentaire du paresseux à gorge brune

Le paresseux à gorge brune se nourrit essentiellement des différentes parties (feuilles, bourgeons et fruits) d'un seul genre d'arbres : Cecropia.

Menaces sur le paresseux à gorge brune

Hormis la chasse de subsistance par les populations locales et la capture de jeunes pour en faire des animaux de compagnie, la plus grande menace pesant sur le paresseux à gorge brune est la déforestation et la fragmentation des lieux de vie empêchant les brassages de populations.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi