La neutralité carbone en 2030 : les gouvernements doivent « donner un coup de collier », selon Jean Jouzel

Classé sous :Urgence climatique , Réchauffement climatique , Jean Jouzel

[EN VIDÉO] Interview avec Jean Jouzel : Comment les gouvernements impactent le climat ?  Dans une interview, le paléoclimatologue Jean Jouzel, s'inquiète de l'avenir climatique au vu des réactions insuffisantes des gouvernements. 

Actuellement, les effets du réchauffement climatique se font déjà sentir, mais les gouvernements tardent à réagir. Malgré l'élaboration de lois ambitieuses s'appuyant sur les diagnostics éclairés de scientifiques, le paléoclimatologue Jean Jouzel, interrogé par Futura, craint que les gouvernements ne respectent pas les objectifs qu'ils se sont imposés lors de l'Accord de Paris en 2015, à savoir : atteindre la neutralité carbone en 2050 et ne pas dépasser le seuil des 1,5 °C. Depuis ces engagements, la France a déjà pris du retard. 

De plus, les travaux des 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat, ayant pour objectif de réduire d'au moins 40 % les émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030, sont insuffisants par rapport au plan de la Commission européenne qui prévoit de les réduire de 55 %. Concernant le plan de relance français post-crise sanitaire, il est « l'un des mieux dotés au monde sur le volet écologique et il est à noter qu'il ne soutient pas les énergies fossiles », d'après le Haut Conseil pour le Climat (HCC). Néanmoins, des ambiguïtés demeures. La trajectoire souhaitée pour la transition bas-carbone serait « difficilement tenable », selon Jean Jouzel. 

De nombreux États souhaitent atteindre la neutralité carbone en 2050. © Fox_Dsign, Adobe Stock