Les ovules de deux dernières rhinocéros blancs du Nord ont été collectés

Classé sous :rhinocéros , espèce éteinte , rhinocéros blanc du nord

Les scientifiques de la réserve Ol Pejeta, au Kenya, ont mené une opération de la dernière chance avec succès. Ils sont parvenus à récolter des ovules chez les deux dernières femelles rhinocéros blanc du Nord, Fatu et Najin. Au total, 10 ovules ont pu être récupérés. Âgées d'une trentaine d'années, ces dernières ne sont plus en âge de procréer ou d'être inséminées artificiellement. Leurs ovules seront donc fécondés par le sperme du dernier rhinocéros blanc du Nord mâle, récolté avant sa mort en mars 2018, et transférés chez une femelle rhinocéros blanc du Sud. La sous-espèce du Sud compte encore plusieurs milliers d'individus contrairement à celle du Nord.

Les scientifiques de la réserve kenyane ne ménagent pas leur peine pour sauver cette espèce au bord de l'extinction. Le rhinocéros blanc du Nord a complètement disparu à l'état sauvage, et les deux femelles Fatu et Najin sont surveillées constamment par des gardes armés pour les protéger des braconniers. Avec cette mission presque désespérée, les scientifiques du parc, qui se battent pour que l'espèce ne disparaisse pas dans l'indifférence, espèrent recréer ainsi une horde de cinq rhinocéros blanc du Nord afin de pouvoir les relâcher dans la nature et les faire vivre à l'état sauvage. L'année dernière, des ovules avaient été récoltés chez les mêmes femelles. Il en résulte trois embryons viables qui sont conservés avant d'être implantés chez une autre femelle.

Sudan, le dernier rhinocéros blanc du Nord, mort en 2018. © D. Schneider