Il s'appelait Tam. Il avait une trentaine d'années. Il vivait depuis 2008 dans une réserve de l'île de Bornéo. Et sa mort a été confirmée ce lundi 27 mai 2019. Il était le dernier rhinocéros de Sumatra mâle encore en vie en Malaisie. Ne lui survit désormais plus qu'Iman, une femelle capturée en 2014.

Les experts estiment qu'il ne reste pas plus de 80 rhinocérosrhinocéros de Sumatra dans le monde. Un chiffre qui pousse certains à qualifier l'espèceespèce de « fonctionnellement éteinte », le peu d'individus restant ne pouvant suffire à la sauver. La plupart des rhinocéros de Sumatra vivent aujourd'hui isolés par la perte de leur habitat ou le braconnage. Conséquence, le taux de reproduction est extrêmement faible et les rhinocéros de Sumatra pourraient réellement disparaître dans les prochaines décennies. Depuis 2011, la Malaisie a mis en place un programme de fécondation in vitro visant à sauver les rhinocéros de Sumatra de l'extinctionextinction. Sans succès pour l'heure. Le matériel génétiquematériel génétique de Tam a toutefois été conservé pour de futures tentatives de reproduction.