C'est le genre de bestiole que l'on n'aime pas croiser sur son chemin. Le Tégu d'Argentine (Salvator merianae), un des plus gros lézards terrestres connus, commence à préoccuper sérieusement les autorités de l'État de Georgie, au sud des États-Unis. Ce lézard, qui peut atteindre 1,20 mètre de long et peser 8 kilos, « dévore à peu près tout ce qu'il trouve », rapporte John Jensen, biologiste au département de la Conservation des ressources naturelles et de la vie sauvage de Georgie.

Fruits et légumes, œufs et nids d'oiseaux, plantes, nourriture pour animaux, et même jeunes tortuestortues et alligatorsalligators : son appétit est sans limite. Les adultes ont peu de prédateurs et se multiplient rapidement : une femelle pond jusqu'à 35 œufs par an. Ils sont particulièrement résistants au froid.

Le Tégu d’Argentine dévore tout ce qu’il trouve et vole les œufs des oiseaux, tortues et alligators. © theCrocDocs, YouTube

Considéré aux États-Unis comme une espèce invasive, le Tégu d'Argentine (aussi appelé Tégu noir et blanc) est aussi apprécié des amateurs comme animal de compagnie. Les spécimens retrouvés dans la nature sont donc probablement des animaux échappés de terrariums ou relâchés par leurs propriétaires.

Ce lézard géant représente une sérieuse menace pour les espèces endémiques, comme l'alligator américain ou la tortue gaufrée (Gopherus polyphemus), tous deux protégés. Ils pourraient également répandre des bactéries pathogènespathogènes et des parasitesparasites dans la nature. John Jensen appelle tous les citoyens de l'État à signaler les Tégus, afin d'éradiquer l'espèce avant qu'elle ne fasse trop de dégâts.