Un rarissime escargot découvert dans les tourbières de Franche-Comté

Classé sous :mollusque , vertigo édenté , escargot

Il n'a rien de l’escargot de Bourgogne que vous dégusterez peut-être lors des fêtes de fin d'année. Le vertigo édenté (vertigo genesii), déniché dans les tourbières du Lac des Rousses (Jura) par le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et Observatoire régional des Invertébrés (CBNFC-ORI), mesure moins de deux millimètres à l'âge adulte et ne risque donc pas de finir en omelette ! Cet escargot est inscrit sur la liste rouge des espèces menacées de l'UICN et n'avait jusqu'ici été identifié qu'à deux reprises en France depuis 2013, au Lac-des-Rouges-Truites, près de Saint-Laurent-en-Grandvaux, ainsi qu'à une vingtaine de kilomètres plus à l'est, juste au-delà de la frontière suisse.

Protégé au niveau européen, le vertigo édenté est une espèce boréo-alpine d'altitude dont le cœur des populations d'Europe se situe dans les pays nordiques et dans les îles britanniques. On le trouve aussi dans le canton des Grisons, dans l'est de la Suisse. « Plus on descend vers le sud, plus il est rare » précise à France 3 Frédéric Mora, directeur scientifique de l'observatoire des invertébrés de Franche-Comté. Du fait de sa taille minuscule, « il est extrêmement compliqué de le trouver sur le terrain » ajoute le scientifique. Le découvrir chez nous constitue une bonne surprise. « C'est une espèce extrêmement sensible, qui a besoin de zone humide avec des conditions stables, elle ne supporte pas du tout la sécheresse et les excès de température. Le fait qu'elle soit restée dans le Haut-Jura des millions d'années montre qu'on a des habitats intéressants » explique-t-il.

Le vertigo édenté est un minuscule escargot de deux millimètres. Il fait partie des mollusques les plus petits et les plus rares de France. © Radovan Coufal, CBNFC-ORI