Pour la première fois, des guépardsguépards nés en captivité ont renoué avec la vie sauvage. Saba et Nairo, deux frères ayant grandi au Royaume-Uni, ont été déplacés en Afrique du Sud par la Fondation Aspinall qui les élevait jusqu'alors. Durant cinq mois, les jeunes guépards se sont acclimatés à leur nouvel environnement au sein du Ashia Cheetah Sanctuary.

Cette étape ayant l'airair de s'être déroulée correctement, la Fondation Aspinall a transféré les félinsfélins. Dans la réserve du Mont Camdeboo, ces frères ont découvert des espèces indigènesindigènes : leurs nouvelles proies. Parmi elles, le springbok -- une antilope sauteuse --, le blesbok -- une antilope endémiqueendémique d'Afrique du Sud --, et le phacochère. Pour la fondation, l'objectif étant de réveiller l'instinct de chasse de Saba et Nairo, habitués à être nourris.

Quelque 24 heures après leur transfert, chacun d'eux a goûté sa première proie. Un blesbok pour Saba et un springbok pour Nairo. Ce qui constitue un grand succès pour la Fondation Aspinall, mais celle-ci continue de surveiller les deux guépards. S'ils ne parviennent pas à chasser pendant trois ou quatre jours, des carcasses leur sont fournies. Dès qu'ils réussiront à chasser convenablement quatre ou cinq semaines consécutives, Saba et Nairo seront relâchés dans une plus grande réserve. Définitivement sauvages.