Un diamantdiamant creux comportant en son cœur un second diamant a été extrait du gisementgisement de Nakyn, situé en Iakoutie, dans l'Extrême-Orient russe, a annoncé le 4 octobre la compagnie Alrosa, leader mondial de l'extraction diamantaire. « À notre connaissance, de tels diamants n'ont encore jamais été rencontrés dans l'histoire », a déclaré Oleg Kovaltchouk, directeur adjoint d'Alrosa en charge des travaux d'innovation.

Le diamant Matrioshka vu aux rayons X : le petit diamant de 4 mg se déplace librement à l’intérieur d’une cavité d’un autre diamant de 124 mg. © Alrosa
Le diamant Matrioshka vu aux rayons X : le petit diamant de 4 mg se déplace librement à l’intérieur d’une cavité d’un autre diamant de 124 mg. © Alrosa

Ce diamant « Matrioshka » (du nom des poupées russes s'emboîtant les unes dans les autres), qui serait âgé de 800 millions d'années, est formé d'un diamant de 0,62 caratcarat (124 mg pour 4,8 x 4,9 x 2,8 mm) renfermant une cavité à l'intérieur de laquelle se déplace librement un autre minuscule diamant de 0,02 carat (4 mg pour 9×2,1×0,6 mm).

« Le plus étonnant est le creux à l'intérieur du diamant, explique Oleg Kovalchuk. Nous avons deux hypothèses sur sa formation. Un minéralminéral du manteaumanteau a pu être capturé par le diamant durant sa croissance, puis dissous à la surface de la TerreTerre. Selon une deuxième version, une couche de diamant polycristallin s'est formée à l'intérieur du diamant en raison d'une croissance ultra-rapide, et des processus plus agressifs du manteau l'ont ensuite dissoute. C'est vraiment une création unique de la nature, d'autant plus que la nature n'aime pas le vide, insiste le spécialiste. D'habitude, les minérauxminéraux sont remplacés par d'autres sans formation de cavité ».