Risques d’incendie « très extrêmes » dans cette région de France

Classé sous :Incendie , météorologie , Feux de forêt
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 20 ans d'incendies à travers le monde résumés en 30 secondes  Voici à quoi ressemble la Terre en proie aux flammes. Ce n'est pas un scénario de fin du monde, mais le résumé de l'ampleur des incendies qui se sont produits à travers le globe ces deux dernières décennies. Vingt ans de feux de forêts, épiés de très haut par le satellite Terra, que la Nasa a condensé dans une animation de 30 secondes. 

Alors que la sécheresse s'aggrave sur le pourtour méditerranéen, la levée du vent entre jeudi et vendredi constitue un risque majeur : ce jeudi, le soleil brillera généreusement sur le sud-est de la France, mais le mistral et la tramontane se renforceront jusqu'à 70 km/h, et même localement 90 km/h en rafales. Vendredi, la situation sera plus calme en ce qui concerne la tramontane, mais le mistral se maintiendra à 70-80 km/h, avant de s'atténuer au cours du week-end. Si la sécheresse est toujours présente sur les trois quart du pays, en Provence-Alpes-Côte d'Azur, la situation est alarmante avec un déficit de pluie de -52 % en mai par rapport à la normale.

En violet, le risque d'incendie "extrême" sur le sud-est de la France et en Europe du Sud. © Copernicus

Copernicus, réseau de surveillance des risques climatiques, qualifie le risque d'incendie « d'extrême » sur tout le sud-est, de Narbonne et Marseille jusqu'à Cannes, en remontant jusqu'à Nîmes et Avignon. Plus encore, le risque est maximal, c'est-à-dire « très extrême » sur une partie du parc naturel régional des Préalpes d'Azur.

En violet foncé, le risque d'incendie qualifié de "très extrême", maximal, sur une partie de la région Paca. © Copernicus
Le risque d'incendie est qualifié de « très extrême » sur une partie du sud-est. © Erin, Adobe Stock