Dans l'imaginaire collectif, les abeilles se nourrissent du pollenpollen produit par les fleurs. Si c'est vrai pour la vaste majorité des espècesespèces, il y a des exceptions. Trois exceptions précisément. Ce sont trois espèces qui appartiennent au genre Trigona, des abeilles sans dard qui vivent en Amérique du Sud. Ces abeilles se nourrissent de viande en décomposition qu'elles trouvent sur des charognes. Pour Trigona hypogea, c'est même la seule source de protéineprotéine de son alimentation. C'est une abeille nécrophagenécrophage stricte, alors que les deux autres espèces collectent aussi du pollen. Les abeilles vautours ressemblent d'ailleurs plus aux guêpes - qui sont des prédatrices - qu'aux abeilles.

Comme les abeilles mellifèresmellifères, les abeilles vautours sont des espèces sociales qui vivent en colonie. Les ouvrières digèrent la viande sur la carcasse grâce à leur salivesalive. Elle est ensuite stockée dans leur estomacestomac puis régurgité dans la ruche. Ce digestat de viande sert de base à la production d'une substance proche du miel qui permet de nourrir les juvéniles. Récemment, des scientifiques se sont intéressés à la composition du microbiotemicrobiote des abeilles vautours. Ils se sont aperçus qu'il contenait des bactéries acidophilesacidophiles que l'on retrouve aussi chez d'autres espèces nécrophages, comme les vautours ! 

Des abeilles vautours en train de manger de la chair de poulet lors d'une expérience menée au Costa Rica. © Quinn McFrederick, UCR
Des abeilles vautours en train de manger de la chair de poulet lors d'une expérience menée au Costa Rica. © Quinn McFrederick, UCR