Planète

En vidéo : un calmar géant filmé pour la première fois !

ActualitéClassé sous :zoologie , calmar , calmar géant

Dans le Pacifique nord, l'été dernier, un calmar géant a été filmé à presque 700 m de fond, dans son milieu naturel. Jamais de telles images n'avaient été capturées. Retour sur cette étonnante mission.

Un calmar est train d'attaquer sa proie dans la nuit des profondeurs, illuminé de plusieurs centaines de photophores, éclairants pour lui mais aveuglants pour sa proie. C'est l'une des premières images de calmar géant dans son milieu naturel obtenues par l'Homme. © Tsunemi Kubodera, Muséum de sciences naturelles de Tokyo, Proceedings of the Royal Society B

C'est la première fois que le calmar géantArchiteuthis dux, a été filmé dans son milieu naturel. Le 10 juillet 2012, la caméra Medusa a immortalisé le mollusque légendaire à 630 m de profondeur dans le Pacifique nord, à une quinzaine de kilomètres à l'est de l'île Chichi. Cette journée s'inscrivait dans une mission de six semaines commandée par le Muséum de sciences naturelles de Tokyo, et financée par le groupe de télévision NHK et Discovery Channel. Si le grand public n'est informé que maintenant, c'est parce qu'un documentaire sera diffusé dans le courant du mois, sur les chaînes qui ont financé le projet.

Les images de la caméra Medusa prises le 10 juillet 2012. On voit le calmar géant, Architeuthis dux, essayant d'attraper la caméra, probablement attiré par la lumière. © Discovery Channel

La réussite de cette capture d'image repose sur l'astuce et les moyens techniques. Le système de caméra Medusa a été conçu par l'exploratrice des fonds marins Edith Widder. Pour ne pas effrayer le calmar au loin, la caméra émet une très faible lumière, dans les fréquences du rouge. À de telles profondeurs, peu d'animaux voient à d'aussi grandes longueurs d'onde. En outre, dans l'espoir d'attirer l'animal, Edith Widder a joué avec la bioluminescence. Dans les fonds océaniques, la lumière solaire n'est quasiment pas perçue, mais les animaux produisent de la lumière par bioluminescence.

Le calmar géant attiré par la lumière

L'idée est que la bioluminescence de certaines proies peut servir à attirer de gros prédateurs, comme un calmar géant. La bioluminescence peut ainsi agir comme une sorte de système d'alarme. Edith Widder a donc misé sur cette théorie pour son système de caméra. Il semble bien avoir fonctionné, puisque le mystérieux géant a été pris cinq fois par la caméra Medusa. D'après la vidéo, il mesure 4 m de long.

La caméra a été déployée depuis le navire, jusqu'à 700 m de fond. Mais ensuite, les explorateurs ont utilisé un submersible, pour un face-à-face avec l'invertébré géant. Les premières images ont provoqué une jubilation sur le navire. « J'étais tout simplement époustouflée. Je n'aurais pas pu être plus heureuse », raconte Edith Widder. Si l'on en croit les explorateurs, les images en disent beaucoup sur le calmar géant. Probablement sur sa façon de se déplacer, sa capacité à chasser et repérer ses proies. 

Cela vous intéressera aussi