Planète

Retour du Polarstern à Bremerhaven, premier bilan de l'expédition polaire 2002

ActualitéClassé sous :Terre

-

Le Polarstern, principal navire de recherche de l'Institut Alfred Wegener de recherche marine et polaire (AWI) est arrivé le 15 octobre à son port d'attache de Bremerhaven, en provenance de l'Océan Arctique, après quatre mois passés dans les eaux polaires de l'hémisphère boréal.

Le Polarstern, navire de recherche de l'Institut Alfred Wegener de recherche marine et polaire Crédit : http://www.awi-bremerhaven.de

Au cours de la campagne de cet été, le Polarstern a franchi la barre du million de miles marins parcourus depuis sa mise en service au début des années quatre-vingt.

La centaine de scientifiques embarqués à bord du brise-glace s'est tout d'abord intéressée aux formes de vies peuplant la marge de la banquise. La quête de la glace a conduit le Polarstern loin au Nord, dans des latitudes nettement plus élevées que les années passées. A quelque chose anomalie est bonne. Les eaux côtières du Groenland, exceptionnellement libres, ont ainsi pu faire l'objet d'études de température et de salinité à différentes profondeurs.

Une autre série de mesures entreprise au large de la Norvège septentrionale a montré une reprise des courants de convection. Ces courants marins sont engendrés par des eaux froides et chargées en sel qui s'enfoncent dans les profondeurs de l'océan. Ces dernières années, les courants de convection s'interrompaient vers 1000 m de profondeur. Cette année, ils ont à nouveau atteint le fond de la mer, à -2500 m.

Un autre volet de la campagne du Polarstern a été consacré à la cartographie du fond de la mer entre le Groenland et l'archipel du Spitzberg, une région qui, si elle ne constitue plus une terra incognita, reste mal connue. Divers appareils de mesure ont été mobilisés, permettant d'examiner le plancher océanique sur une épaisseur de quatre kilomètres. Enfin, durant toute la durée de l'expédition, le Polarsten a fait office de station météorologique flottante. Quotidiennement, un ballon-sonde a été lâché et de précieuses données portant sur le rayonnement solaire ont été collectées.

L'infatigable brise-glace appareillera le 26 octobre pour sa vingtième mission en Antarctique.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi