Planète

Récupération du diphénol-A dans les eaux usées

ActualitéClassé sous :Terre , diphénol-A , eau usée

Toyo Ink a développé une technologie simple et peu onéreuse pour extraire le diphénol-A des eaux usées industrielles.

Station d'épuration

Le procédé utilise des "moules moléculaires" spécialement synthétisés pour cet usage, réalisés à partir d'une molécule dont les indentations au niveau de la surface ressemblent aux contours du diphénol-A.

Les moules fonctionnent selon le principe de la serrure-clé, ils capturent et retiennent le composé toxique quand les eaux usées s'écoulent, mais si l'on chauffe le moule alors le diphénol est libéré et le moule est réutilisable.

Les toxines comme le diphénol-A sont généralement extraites des eaux usées à l'aide de systèmes de filtres au charbon actif mais aucun de ces procédé n'est idéal. Il est en effet très difficile de traiter les composés toxiques une fois qu'ils sont piégés par le charbon actif et ce type de filtre a donc besoin d'être remplacé régulièrement.

La méthode de Toyo Ink est plus économique puisqu'elle n'implique qu'un investissement initial. L'entreprise projette de commercialiser des produits bases sur sa technologie en 2006.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi