Planète

Pollution au mercure : la régulation, ça marche !

ActualitéClassé sous :Terre , mercure , Pollution

Dix années de strictes réglementations ont suffi au Sud de la Floride pour faire baisser de 60 à 75% la pollution au mercure de ses espaces sauvages.

SPECTROPHOTOMETRIE D'ABSORPTION ATOMIQUE, ANALYSE DU MERCURE. Crédits : INSERM

Sous-produit de la combustion de charbon ou de déchets, le mercure se transforme dans l'eau en méthylmercure, un produit toxique qui peut intégrer la chaîne alimentaire et, à terme, provoquer chez l'homme de graves problèmes de santé.
D'où l'importance d'en réguler le niveau atmosphérique.

La campagne anti-mercure, débutée au début des années 1990 en Floride, a permis de fermer ou de moderniser les incinérateurs municipaux et médicaux qui émettaient en trop grande quantité ce polluant sous forme de gaz. Le prompt succès de cette démarche volontaire, révélé par une étude de 40 millions de dollars menée par l'Etat de Floride, l'Agence de Protection de l'Environnement (EPA) et le U.S. Geological Survey, devrait grandement contribuer au débat national qui divise en ce moment les Etats-Unis ; il s'agit de décider si le même type de réglementation devrait être imposé ou non au secteur de l'énergie (charbon et pétrole).

Cela vous intéressera aussi