Planète

MAJ - Tsunami en Asie du Sud-Est : le bilan s'alourdit d'heure en heure

ActualitéClassé sous :Terre , séisme , tsunami

-

Mise à jour : 30/12/2004 - 19H00

 Le bilan des victimes des raz-de-marée qui ont déferlé dimanche sur les côtes de l'océan Indien s'alourdit d'heure en heure. Les dernières nouvelles font état de plus de 125 000 morts, dont le tiers serait des enfants.

On compte également des dizaines de milliers de disparus et plus de cinq millions de déplacés, dans une dizaine de pays bordant l'océan Indien.

L'Indonésie, le Sri Lanka, l'Inde et la Thaïlande sont les plus durement touchés.

  • Nous vous proposons de découvrir cette animation (1,2 Mo) qui montre la formation et l'expansion des raz-de-marée qui ont suivi le tremblement de terre.

27/12/2004 - Au lendemain de la catastrophe sismique, les scènes d'horreur se multiplient. Difficile d'établir un bilan précis. On parle pour l'instant de plus de 23 000 morts. Et les autorités redoutent déjà les maladies qui circulent plus facilement dans les zones inondées : diarrhée, choléra ou paludisme sont à craindre...

Le séisme a pris naissance au large de l'île de Sumatra ce week-end, vers 2h, heure française, dans la nuit de samedi à dimanche et a déclenché l'un des tsunamis les plus dévastateurs de ces quarante dernières années. Le tsunami est souvent la conséquence d'une intense activité volcanique au niveau du plancher océanique, ou encore de puissants mouvements au niveau des plaques qui glissent les unes au-dessous des autres, ou les unes contre les autres. C'est la célèbre tectonique des plaques. Ces évènements dramatiques nous rappellent la nature 'vivante' de la Terre, une planète loin d'être figée !

Contrairement aux vagues que l'on a l'habitude de voir déferler sur les plages, le tsunami ne naît pas en surface mais en profondeur, et s'amplifie chaque fois qu'il heurte les fonds océaniques. Résultat : sur le littoral, ce sont des vagues gigantesques qui arrivent à une allure folle. Ainsi, le séisme le plus important du 20ème siècle fut enregistré le 22 mai 1960, au Chili : il s'agissait d'un tremblement de terre de 9,5 sur l'échelle de Richter. Il avait fait plus de 5000 morts et engendré un raz-de-marée qui s'était abattu sur les côtes du Japon à plus de 750 km/heure...

Hier, avec une magnitude de 8,9 sur l'échelle de Richter, ce cataclysme a lui aussi tout balayé sur son passage. C'est le cinquième plus violent jamais enregistré. Pour l'heure, en Asie du Sud-Est, le dernier bilan fait état de plus de 23000 morts. Le Sri Lanka est le plus touché avec 11000 victimes recensées.

Des chiffres provisoires…

- Indonésie : plus de 4800 morts
- Inde : 6300 morts
- Thaïlande : 850 morts et plus de 7200 blessés
- Malaisie : 42 morts
- Maldives : une trentaine de morts et une cinquantaine de disparus
- Birmanie : un mort et deux disparus

Dans cette partie de l'océan Indien, des vagues de plusieurs mètres sont venues s'écraser sur les côtes, emportant les maisons, les hôtels, les ports, détruisant et inondant les villages. En cette période propice au tourisme, îles et plages de rêve ont été dévastées par les raz-de-marée... Des milliers de gens se retrouvent sans abri. Les corps s'entassent partout dans les rues. Et malgré le drame, il faut agir rapidement ! La décomposition des cadavres, ajoutée à l'insalubrité des eaux stagnantes, pourrait générer des épidémies...

Selon le Quai d'Orsay, 3 français, dont une fillette, ont été tués et 6 sont portés disparus.

Un numéro d'urgence a été mis en place : 01.45.50.34.60

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi