Planète

Conclusions du sommet sur l'observation de la terre

ActualitéClassé sous :Terre , géographie , hydrographie

Selon le secrétaire d'Etat des Etats-Unis, M. Colin Powell, la création d'un système mondial d'observation de la Terre permettant d'avoir une image complète de ce qui se passe sur notre planète est essentiel au règlement des grands dossiers mondiaux que sont le sous-développement, la propagation des maladies et la destruction de l'environnement.

http://www.quovadimus.org

Lors du discours du 31 juillet prononcé lors du Sommet sur l'observation de la Terre à Washington, M. Powell a déclaré qu'une meilleure compréhension de la Terre et de ses systèmes commençait par la mise au point de mécanismes spatiaux et terrestres permettant de recueillir des données sur les changements écologiques qui se produisaient dans les sols, les cours d'eau, les forêts, l'atmosphère et les climats.

Ce sommet visait à susciter un soutien international de haut niveau à la création de liens entre les satellites, les aéronefs et les dispositifs terrestres de recueil de données qui relèvent de divers pays et d'organisations internationales afin de mettre en place, au cours de la prochaine décennie, un système mondial et général d'observation de la Terre.

M. Powell a cité l'exemple de l'initiative relative à l'information géographique (SIG) lancée l'année dernière lors du Sommet mondial sur le développement durable. Il a indiqué que cette initiative permettait aux responsables politiques, aux scientifiques et aux simples particuliers d'accéder instantanément sur Internet à des photographies et à des données obtenues par satellite.

Ces informations peuvent ensuite servir à cartographier des bassins hydrographiques, à concevoir des stratégies agricoles et à suivre les tendances de l'urbanisation.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi