L’érismature à barbillons (Biziura lobata) est capable d’imiter des phrases humaines. © margot_oorebeek, iNaturalist
Planète

Comme les perroquets, les canards imitent la voix humaine !

ActualitéClassé sous :oiseaux , Langage , érismature

Sur des enregistrements, on peut entendre distinctement des canards imiter des injures ou des claquements de porte. Une capacité de vocalisation extrêmement rare dans le monde animal.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Cinq animaux étranges et surprenants  Certains animaux sont tellement étranges qu’il est difficile de croire en leur existence. Ils sont surprenants par leur apparence, leurs aptitudes ou leurs paradoxes. Futura a réuni pour vous un top 5 de ces étrangetés du monde animal, à découvrir en vidéo. 

Les perroquets sont parmi les rares animaux capables d'apprendre et de reproduire des sons. Cette faculté a aussi été observée chez certains oiseaux moqueurs ou chez des colibris. Mais cette spécificité demeure très rare dans le règne animal et intervient dans des circonstances exceptionnelles. En examinant d'anciens enregistrements, des chercheurs australiens ont découvert que l'érismature à barbillons (Biziura lobata), une espèce de canard originaire de l'Australie, possédait elle aussi le don d'imiter différents sons dont des expressions humaines.

« Espèce d’imbécile »

Les chercheurs ont notamment exhumé le son d'un canard nommé Ripper (éventreur, en français), élevé dans une réserve naturelle située à 50 kilomètres de Canberra. On peut ainsi entendre l'oiseau répétant distinctement une phrase semblable à « You bloody fool » (espèce d'imbécile). Selon les chercheurs, ces phrases ont très probablement été prononcées à plusieurs reprises par le gardien, mais ils ne savent pas à quel âge Ripper y a été exposé la première fois (il avait quatre ans lors des enregistrements). Le volatile a également été capable de reproduire le claquement d'une porte située à quelques mètres de l'endroit où il vivait. Sur un autre enregistrement figure le son d'une seconde érismature imitant une autre espèce de canard.

Imitation d’une porte qui grince.

Imitation de la phrase « You bloody fool » (espèce d’imbécile).

Le chercheur australien à la retraite, Peter Fullagar, a enregistré Ripper pour la première fois il y a plus de trois décennies. Mais ses enregistrements n'ont refait surface que récemment par le professeur Carel ten Cate de l'université de Leyde aux Pays-Bas, qui est tombé sur une « obscure référence » à un canard parlant, dans un livre sur les vocalisations d'oiseaux. « Au début, je me suis dit : "c'est un canular, ça ne peut pas être vrai" », sourit le professeur. Mais lorsqu'il a entendu les enregistrements, il s'est avéré que les canards étaient bien doués du talent d'imitateur.

Imitation d’une porte qui claque.

Imitation d’une porte suivie d’une phrase humaine.

Au moins deux autres érismatures ayant des compétences similaires ont pu être écoutées, même s'il n'existe aucun enregistrement de leurs vocalises. Un canard du parc naturel de Pensthorpe au Royaume-Uni a ainsi été entendu « imitant un poney reniflant », tandis qu'un canard de la réserve de Slimbridge Wildfowl Trust en Angleterre a reproduit « la toux caractéristique de son gardien et le grincement d'un tourniquet ».

D'où vient cette étonnante capacité ?

Selon Dominique Potvin, de l'université de la Sunshine Coast (et qui n'a pas participé à l'étude), la faculté de l'érismature à barbillons serait liée à son mode de vie particulier. « Chez cette espèce de canard, les petits entretiennent un contact étroit avec leurs parents et peuvent donc être fortement influencés par eux dès le début de la vie », explique le scientifique. Cette espèce s'adonne également à une parade nuptiale, inhabituelle chez les oiseaux. Les capacités de vocalises pourraient donc jouer un rôle dans ce contexte. Selon les auteurs de l'étude, parue dans la revue Philosophical Transactions of the Royal Society B, deux hypothèses sont sur la table pour expliquer la rareté du phénomène : soit le don d'imitation est issu d'un ancêtre commun des oiseaux et aurait disparu chez certains groupes, soit il a évolué indépendamment chez les différentes espèces.

Outre les oiseaux, l'imitation de sons a aussi été observée chez certains mammifères, comme les baleines, les dauphins, les phoques, les chauves-souris ou les éléphants d’Asie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !