Planète

Nuages de sulfure hydrogène dans les eaux océaniques de Namibie

ActualitéClassé sous :océanographie , Humboldt , programme NAMIBGAS

Du 6 au 23 janvier 2004, une expédition réunissant une équipe scientifique d'une douzaine de personnes à bord du bateau de recherche Humboldt, a etudié les côtes namibiennes dans le cadre du programme NAMIBGAS.

Nuages de sulfure hydrogène dans les eaux océaniques de Namibie

L'objectif était de déterminer l'origine et les processus de formation d'immenses nuages de sulfure d'hydrogène qui apparaissent ponctuellement dans les eaux océaniques avec des conséquences catastrophiques pour les écosystèmes marins.

Une hypothèse largement répandue veut que la source de ces émissions toxiques réside dans les sédiments. Mais les océanographes ont suivi une autre idée : ils avaient déjà connaissance, en mer baltique, de la formation d'origine bactérienne de sulfure hydrogène en eaux libres. Ils ont donc cherché à savoir si ce processus avait également cours dans les eaux de la Namibie.

L'analyse des composants chimiques de l'eau autour des "points chauds" éruptifs a montré que le nitrate disponible en eaux profondes est entièrement consommé. Pour les scientifiques, c'est un indice de poids pour affirmer que les nuages ne sont pas émis que par les sédiments, mais sont également formés dans les colonnes d'eau. Cela confirme l'hypothèse selon laquelle des bactéries interviennent dans le processus de formation des nuages de sulfure d'hydrogène.

Cela vous intéressera aussi