Ces termitières vieilles de 4.000 ans sont la plus grande structure jamais construite par un insecte. © Roy Funch

Planète

Incroyable : une termitière géante visible de l'espace et vieille de 4.000 ans !

Actualité

Un site de plus de 200 millions de termitières interconnectées vient d'être découvert au Brésil. Ce serait la plus grande structure jamais construite par un insecte.

Un immense réseau de termitières de 230.000 km2, soit la superficie de la Grande-Bretagne, vient d'être découvert au nord-est du Brésil. Formé de plus de 200 millions de monticules coniques, ce site exceptionnel est même visible depuis Google Earth. « La quantité de terre déplacée s'élève à 10 km3, l'équivalent de 4.000 grandes pyramides de Gizey. C'est la plus grande structure jamais construite par une seule espèce d'insecte», s'émerveille Stephen Martin, de l'université de Salford au Royaume-Uni, et auteur d'une étude relatant la découverte publiée dans la revue Current Biology. « Il est incroyable que l'on puisse trouver aujourd'hui une telle merveille biologique accueillant encore des occupants », poursuit-il.

Les termitières sont âgées de 690 à 3.820 ans. © Roy Funch

Des termitières parmi les plus anciennes au monde

Mesurant chacune environ 2,5 mètres de haut et 9 mètres de diamètre, les termitières se situaient à l'abri des regard, cachées dans les forêts semi arides et épineuses de caatinga, dont les sols acides sont peu propices à l'agriculture. Ce n'est que lorsque les terres aux alentours ont été défrichées pour le pâturage que les termitières ont été repérées, notamment par les scientifiques. Les échantillons prélevés au centre de onze monticules indiquent qu'ils ont été construits il y a entre 690 et 3820 ans. Ils ont donc à peu près l'âge des plus vieilles termitières connues au monde situées en Afrique. Le climat particulièrement aride et stable expliquerait leur remarquable état de conservation.

La termitière occupe plus de 230.000 km2, une surface équivalente à celle de la Grande-Bretagne. © Roy Funch

Un réseau de tunnels pour s’approvisionner en nourriture

Les chercheurs s'interrogent encore sur la raison de ces constructions massives. Ils ont d'abord pensé à une sorte de « compétition » entre les termites, mais les analyses comportementales semblent montrer une faible agressivité. La dispersion spatiale des monticules suggère plutôt un processus d'auto-organisation : le vaste réseau de tunnels permet ainsi de minimiser le temps de déplacement et d'avoir un accès sûr à un approvisionnement alimentaire minimal. Un comportement déjà observé chez le rat-taupe nu, précisent les chercheurs. Les constructions ont aussi été facilitées par la chute épisodique des feuilles, fournissant de la matière première de façon régulière. Il reste cependant plusieurs questions en suspend : comment était structurée chaque termitière ? Pourquoi, par exemple, aucune chambre royale n'a pu être trouvée ?

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi