Bien que pas très beau, le rat-taupe nu a de nombreuses raisons pour séduire les biologistes. © belizar, Fotolia

Planète

Rat-taupe nu

DéfinitionClassé sous :rat-taupe nu , milieu aride , ravageur

Le rat-taupe nu ou Heterocephalus glaber est un mammifère habitant dans des galeries souterraines en milieu aride, en Afrique de l'Est (Somalie, Éthiopie, Kenya). Les rats-taupes nus vivent en colonies d'environ 75 à 80 animaux, mais parfois beaucoup plus (290). Dans un groupe, seule une femelle se reproduit, avec plusieurs mâles. La gestation dure entre 66 et 74 jours. La femelle peut avoir une cinquantaine de petits par an. Une portée compte parfois plus de 20 petits.

Cette espèce n'est pas particulièrement menacée d'après l'UICN, même si c'est un ravageur qui peut s'attaquer à des cultures de manioc ou de patates douces. Mais le rat-taupe nu vit aussi beaucoup dans des zones non cultivées.

Un animal de laboratoire

Dépourvu de poils sur le corps, le rat-taupe nu présente différentes caractéristiques qui intéressent les chercheurs en biologie :

  • il est capable de vivre 18 minutes sans oxygène, sans souffrir de séquelles ensuite. Son mode de vie, sous terre, dans une colonie nombreuse, impose des mécanismes d'adaptation à la rareté de l'oxygène et à l'abondance de dioxyde de carbone. Pour cela, il utilise un métabolisme anaérobie qui consomme du fructose ;
  • il ne développe quasiment pas de cancer, même en vieillissant ;
  • il vit une trentaine d'années, soit environ dix fois plus longtemps qu'une souris de cette taille ;
  • il ne ressent pas la douleur.

Le rat-taupe nu est activement étudié pour mieux comprendre les mécanismes moléculaires du vieillissement et du cancer notamment.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Interview : la génétique pourrait-elle inverser le vieillissement ?  Ralentir le vieillissement, voire l’inverser, voilà ce que pourrait offrir la génétique dans les années à venir. Mais où en est actuellement la recherche sur ce sujet ? Futura-Sciences a interviewé Vera Gorbunova, chercheuse en biologie, lors de son allocution à TEDxCannes, afin d’en savoir plus.