Lorsqu'un spécialiste des radiolaires, qui fut président de la Société géologique de France, raconte l'histoire de notre planète en multiples étapes et à l'aide des images les plus belles, cela donne un superbe ouvrage : Le beau livre de la Terre, que viennent de publier les éditions Dunod. Les illustrations, du volcanique Hadéen à l'agriculture en passant par le noyau, le morcellement des continents et les conquêtes de la vie, sont si surprenantes que nous en avons fait un diaporama.

En feuilletant ce livre d'images, c'est l'histoire de la TerreTerre et de la vie que l'on voit défiler, depuis la fin de l'accrétionaccrétion qui laissa une planète incandescente, jusqu'aux humains qui pullulent et modifient son visage. Cette saga se déroule en 200 étapes, dont certaines sont plus longues que d'autres. Car l'histoire de notre planète « n'est pas celle d'un long fleuve tranquille » expliquent les auteurs. Le premier est géologuegéologue, professeur au Muséum national d'histoire naturelleMuséum national d'histoire naturelle : c'est Patrick De WeverPatrick De Wever. Le second, Jean-François Buoncristiani, est géologue à l'université de Bourgogne et spécialiste de sédimentologie.

Ces chapitres sont donc ponctués d'événement majeurs, comme la formation de la Lune, l'apparition d'eau liquideliquide après le refroidissement, le timide développement des premières formes de vie, la mise en route de la tectonique des plaquestectonique des plaques, l'épisode glacé de la « boule de neige », etc. Les textes, simples et courts, sont limpides et viennent compléter des images somptueuses. 

© Dunod

© Dunod

La Terre et la vie qu'elle porte

Si les auteurs sont géologues, il se font astronomesastronomes pour expliquer la formation de notre planète et de la LuneLune. Opération à cœur ouvert ensuite pour découvrir le manteau, le noyau et la graine. Puis vint la vie. Patrick De Wever est spécialiste des radiolaires, ces minuscules organismes planctoniques à coquillecoquille, et Jean-François Buoncristiani, lui, a étudié les sédimentssédiments, les dépôts glaciaires et la paléoclimatologie. Les deux sont donc bien placés pour savoir que l'origine de nombre de minérauxminéraux vient de l'activité biologique et même, pour l'essentiel, des organismes les plus modestes.

Le livre donne donc à voir l'émergenceémergence des bactériesbactéries et autres archéesarchées, les formes de vie marines et la conquête des continents par les plantes, les animaux... et les agriculteurs humains. Le facièsfaciès de la Terre a changé à cause des Hommes et cet aspect est aussi dans le livre. Cette belle et forte histoire est donc la nôtre.

Cet ouvrage, que l'on peut commencer à feuilleter sur Internet, fait partie d'une collection, Les beaux livres du savoir, avec le même parti pris de présenter des textes d'une page en regardregard d'une grande illustration évocatrice