Sauver les abeilles pour préserver ce service gratuit qu’elle nous offre : la pollinisation. C’est le message phare des « Apidays », du 14 au 16 juin. Les apiculteurs ouvrent leurs portes et s’exposent pour expliquer leur métier et les bénéfices que nous apportent des insectes industrieux.

Dans le cadre de la neuvième édition des Apidays, des ateliers pédagogiques, des expositions photos, des visites de ruches ou encore des extractions et des dégustations de miel seront proposés dans différentes villes françaises et à Monaco. L'accent sera mis cette année sur « le rôle des abeilles dans la pollinisation », a fait savoir Henri Clément, porte-parole de l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf). Pour lui, le grand public ignore encore trop souvent le rôle joué par les insectesinsectes pollinisateurs, dont les abeilles, dans l'agricultureagriculture.

« Quel est le lien entre les poireaux, les carottescarottes, les oignonsoignons et l'abeille ? », interroge-t-il. « Pour avoir ces légumes, il faut des graines » et c'est là que les abeilles interviennent, comme elles le font pour polliniser les fruits ou les protéagineux (colza, tournesoltournesol, etc.), explique Henri Clément.

« 40 % des pollinisateurs invertébrés sont menacés »

Selon l'Unaf, « 84 % des espècesespèces cultivées en Europe dépendent directement des pollinisateurs et plus particulièrement des abeilles et 75 % des cultures dépendent de l'activité des abeilles ». « La valeur de l'activité des pollinisateurs dans le monde était en 2017 de 178,6 milliards d'euros et en France de 1,9 milliard d'euros », précise encore le syndicat professionnel. L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAOFAO) et l'Union européenne (UE) ont aussi rappelé récemment le rôle essentiel des abeilles pour assurer la sécurité alimentaire.

Les abeilles souffrent depuis plusieurs années d'un taux de mortalité important, notamment à cause des pesticidespesticides. Plus largement, selon l'ONU, 40 % des pollinisateurs invertébrésinvertébrés - abeilles et papillons en particulier - sont menacés d'extinctionextinction à l'échelle mondiale.