Préparer une visite d'inspection d'une centrale nucléaire est une affaire complexe. Or, dans le cadre du Grand carénage, concernant tout le parc français, il en faudra beaucoup pour vérifier les installations, et modifier ou changer ce qui doit l'être. La réalité virtuelle, avec le logiciel VVProPrépa, aide les équipes de maintenance, qui peuvent programmer leur travail alors que le réacteur en fonctionnement est inaccessible.
Cela vous intéressera aussi

L'opération « Grand carénage », gigantesque chantier mené par EDF, consiste à inspecter toutes les centrales nucléaires, jusqu'au plus profond de leurs réacteurs, puis les modifier pour allonger leur durée d'exploitation au-delà des 40 ans prévus. La centrale de Cattenom, en Moselle, a inauguré en 2016 ce long travail, programmé jusqu'en 2025.

Concrètement, ce carénagecarénage (qui reprend le terme utilisé pour les navires sortis de l'eau pour des réparations) consiste en une série de visites par des techniciens de maintenancemaintenance qui inspecteront les différents composants de la centrale. Une priorité d'EDF est bien sûr de minimiser le nombre et la duréedurée de ces interventions, ce qui n'est pas simple vu les enjeux de sécurité et la complexité de ces installations. Les équipes qui effectueront la visite doivent la préparer minutieusement et détailler les éléments à inspecter. Cette programmation du travail est la première tâche à réaliser mais il est bien sûr impossible de la mener sur place, dans un réacteur en marche.

Avec VVProPrépa, l’écran de l’ordinateur montre les détails numérisés de l’intérieur de la centrale (ici celle de Cattenom), de façon à préparer une visite de maintenance. © EDF

Avec VVProPrépa, l’écran de l’ordinateur montre les détails numérisés de l’intérieur de la centrale (ici celle de Cattenom), de façon à préparer une visite de maintenance. © EDF

Une visite virtuelle pour préparer le Grand carénage

C'est dans ce but qu'a été conçu, par la R&D d'EDF un logiciellogiciel particulier, VVProPrépa, décrit comme un « GoogleGoogle Street View de la centrale ». Des prises de vue ont été réalisées partout, jusqu'aux moindres recoins, numérisées puis assemblées pour être consultables avec un outil de réalité virtuelle. L'utilisateur se promène dans cet universunivers reproduit derrière l'écran d'un ordinateurordinateur et peut inspecter jusqu'aux étiquettes des matériels.

En fait, les fonctions vont au-delà de celles d'un « Street View ». L'équipe de maintenance peut, grâce au logiciel, obtenir toutes sortes de points de vue, mesurer des distances ou calculer des itinéraires. Pour mémoriser autant de détails, l'outil gère une base de donnéesbase de données énorme : il faut 500 milliards de pixelspixels pour un seul bâtiment. VVProPrépa fait ses premiers pas dans la centrale de Cattenom mais sera déployé dans toutes les installations concernées par ce Grand carénage.