Planète

Ecosia, le moteur de recherche vert pour la forêt amazonienne

ActualitéClassé sous :développement durable , interview , Christian Kroll

Ecosia est un moteur de recherche écoresponsable ou « vert ». La plupart des revenus est reversée au WWF, et plus particulièrement au projet Rainforest, qui œuvre pour la préservation de la forêt amazonienne. Une façon d'allier technologie et environnement. Christian Kroll, fondateur d'Ecosia, nous raconte la genèse de son projet et nous explique quels sont les principes d'Ecosia, sa politique et son fonctionnement.

Ecosia est un moteur de recherche écoresponsable, fondé par Christian Kroll. © Ecosia

Christian Kroll est un développeur écoresponsable. En 2007, suite à un voyage qui lui ouvre les yeux sur le monde, la nature et l'environnement, il décide de créer son premier moteur de recherche militant, Xabbel. Progressivement, après plusieurs essais, il approfondit ses démarches et c'est en 2009 qu'il crée Ecosia, en partenariat avec Bing et Yahoo. À l'occasion de la « share week », événement visant à promouvoir Ecosia, Futura-Sciences a posé quelques questions à Christian Kroll.

Futura-Sciences : En quelques mots, Ecosia, c’est quoi ? Comment ça fonctionne ?

Christian Kroll : Ecosia est ce qu'on appelle un moteur de recherche « vert ». Il fonctionne comme tous les autres moteurs de recherche sur Internet sauf que nous reversons 80 % de nos revenus au programme de protection de la forêt amazonienne du WWF, sous forme de dons. Ainsi, Ecosia donne la possibilité à chacun d'agir pour la protection de l'environnement dans le cadre d'un geste simple et quotidien : la recherche sur Internet. Et ce gratuitement.


Ecosia fonctionne grâce aux annonces sponsorisées des moteurs de recherche. © Ecosia, YouTube

Futura-Sciences : Avez-vous toujours été sensible aux questions environnementales ?

Christian Kroll : Je ne me considère pas comme un écomilitant de longue date. Le déclic a eu lieu au cours d’un voyage, à la fin de mes études. J'ai découvert des paysages incroyables mais également des endroits complètement détruits pour des raisons économiques à très court terme majoritairement. J'ai eu le sentiment que je pouvais agir et apporter ma contribution à ce problème en collectant de l'argent au profit des gens les plus à même d'apporter une solution. Je me suis documenté, j'ai lu de nombreuses publications traitant du changement climatique. Souvent ces recherches montraient que c'est principalement au niveau des forêts tropicales qu'il est possible d'agir pour limiter les émissions de CO2. Ce combat inclut également un engagement d'ordre économique : si nous n'agissons pas dès maintenant sur la question, demain, il faudra doubler l'investissement ! Mais cela ne signifie pas que protéger la forêt amazonienne soit un travail facile... En fait, c'est extrêmement complexe !

Futura-Sciences : Qu'est-ce qui vous a conduit, en 2009, à créer votre propre moteur de recherche écoresponsable ?

Christian Kroll : Comme je suis fasciné par tout ce qui concerne les moteurs de recherche et que j'ai acquis une solide expérience dans ce domaine, j'ai eu le sentiment que je pouvais me servir de cela pour contribuer, d'une manière ou d'une autre, à la protection de l'environnement. Nous avons déjà donné plus de 325.000 € au programme que nous soutenons en Amazonie.


Le partage selon Ecosia. © Ecosia, YouTube

Futura-Sciences : Vous n'êtes pas seul sur le marché des moteurs de recherche écoresponsables. Quels sont les atouts d'Ecosia ?

Christian Kroll : C'est sûr, nous ne sommes pas seuls et Ecosia n'était pas le premier moteur de recherche écologique. Outre Forestle - qui a été mon premier test avant de lancer Ecosia - il en existe de nombreux. Mais aucun n'a eu pour l'instant l'impact d'Ecosia. Gérer un moteur de recherche, accroître son efficacité tout en veillant à l'ergonomie requiert beaucoup de temps et de passion. La passion est au cœur de l'investissement de l'équipe d'Ecosia (6 personnes) qui dispose déjà de quelques idées pour préparer l'avenir !

Christian Kroll, fondateur d'Ecosia. © Christian Kroll, DR

Futura-Sciences : Pourquoi avez-vous choisi de reverser vos fonds au projet Rainforest du WWF plutôt qu'à un autre projet ? Et pourquoi l'Amazonie plutôt qu'une autre cause, environnementale ou sociale ?

Christian Kroll : La force de WWF est son expérience sur ce territoire amazonien. En cinquante ans, ils ont construit un réseau considérable, y compris avec les principaux décisionnaires locaux, ce qui est indispensable pour mettre en place et réussir un programme de conservation à long terme. En outre, la protection de la forêt amazonienne aura un impact positif sur chacun d'entre nous. Nous n'avons pas vraiment le choix, nous devons protéger ce territoire. Autant le faire dès maintenant ! Le sommet de Cancùn a défini la protection de l'Amazonie comme hautement prioritaire si nous souhaitons atteindre nos objectifs environnementaux. Cela va coûter extrêmement cher ! Et jusqu'à présent, personne ne sait comment financer cela.

Bien sûr, l'accessibilité à l'éducation, la famine ou encore les politiques économiques sont d'autres problèmes préoccupants qui méritent d'être pris en considération. C'est pour cela que ces problématiques sont au cœur de projets que je souhaiterais développer dans le futur. Chaque chose en son temps...


Bande annonce de la « Share Week » organisée par Ecosia. © Ecosia, YouTube

Futura-Sciences : Maintenant que vous êtes parvenu à l'échelle internationale avec Ecosia, quels sont les projets d'évolution ?

Christian Kroll : Il  reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour être connu dans le monde entier. C'est notre principal défi. Nous n'avons aucun budget publicitaire, à la différence d'une entreprise classique. Nous misons donc entièrement sur le bouche-à-oreille et sur nos médias partenaires, également écoresponsables... Plus de 200.000 personnes dans le monde utilisent Ecosia pour leurs recherches et nous en sommes extrêmement fiers. Cette semaine, nous lançons la « share week » pendant laquelle nous allons mettre notre communauté à contribution, afin de décupler notre impact et ainsi, le bénéfice pour l’environnement. Au cours de cette semaine de partage, nous montrerons à tout le monde à quel point il est facile de protéger l'environnement grâce à Ecosia.

Cela vous intéressera aussi