Planète

En bref : Earth Hour, c'est samedi !

ActualitéClassé sous :développement durable , Earth Hour , WWF

Ce samedi 31 mars aura lieu la cinquième édition d'Earth Hour. Le WWF invite chacun à éteindre les lumières de 20 h 30 à 21 h 30.

Le 31 mars 2012, de nombreux monuments ne seront pas éclairés pendant une heure dans le cadre de la cinquième édition de Earth Hour. © J.-B. Feldmann

C'est une vague sombre qui devrait s'étendre d'est en ouest sur toute la planète en début de soirée le samedi 31 mars. Au total, 5.251 villes réparties dans 135 pays, ont décidé de réduire ou d'éteindre complètement leur éclairage public pendant une heure pour lutter symboliquement contre le réchauffement climatique. La tour Eiffel, l'Empire State Building, les pyramides de Gizeh, le Colisée de Rome, le Christ rédempteur à Rio, l'acropole d'Athènes, la tour Burj Khalifa à Dubaï, la Cité interdite font partie des 1.200 monuments qui resteront plongés dans le noir pendant 60 minutes.

Si Earth Hour fait toujours ricaner les sceptiques, l'initiative du WWF a le mérite d'attirer l'attention sur la pollution lumineuse et d'inviter chacun à marquer son intérêt pour la protection de l'environnement. Car si l'opération vise avant tout l'éclairage public, elle s'adresse également aux particuliers qui peuvent aussi s'inscrire sur le site pour afficher publiquement leur intention de participer.

Earth Hour a commencé pour la première fois à Sydney en 2007 où près de 2,2 millions de personnes avaient éteint lumières et éclairages durant une heure. L'opération est reconduite depuis chaque année le dernier samedi du mois de mars. Cette année en France plus d'une centaine de municipalités se sont engagées à participer à l'opération, alors qu'un nombre croissant de communes se tourne désormais vers une diminution ou une extinction de l'éclairage une partie de la nuit pour des raisons environnementales... et financières !

Cela vous intéressera aussi