Des inondations qui ravagent le continent européen ont fait de nombreuses victimes. © Rico Löb, Adobe Stock
Planète

Inondations en Europe : pourquoi pleut-il autant ?

ActualitéClassé sous :catastrophe naturelle , risque inondation , pluie

-

[EN VIDÉO] A quoi sont dues les inondations tragiques en Europe ?  Les inondations catastrophiques qui ont touché l’Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas en juillet ont fait plus de 150 morts. Y a-t-il un lien avec le réchauffement climatique ? 

Depuis plusieurs jours, une partie du continent européen subit des pluies diluviennes qui créent des ravages, et qui ont emporté la vie d'une centaine de personnes. Un phénomène météorologique assez simple permet d'expliquer ces inondations. 

De fortes intempéries persistent en Europe de l'Ouest. Des pluies torrentielles provoquent la montée des eaux qui envahissent les habitations jusqu'à causer leur effondrement, des courants qui balayent les rues, arrachent les arbres, et noient les villes. Un violent glissement de terrain, conséquence des intempéries, a emporté des maisons dans la commune de Erftstadt-Blessem, près de Cologne. 

Le bilan est désastreux

L'Allemagne affiche le bilan le plus lourd avec au moins 103 morts, les régions les plus touchées étant la Rhénanie du Nord-Westphalie et en Rhénanie-Palatinat. La ministre allemande de l'Environnement, Svenja Schulze, parle de « tragédie nationale ». En Belgique, les inondations ont fait au moins 23 victimes, 4 personnes ont disparu, et l'armée a été déployée pour aider à gérer la situation d'urgence. Le Luxembourg, les Pays-Bas et l'est de la France, où certains départements restent en vigilance orange, ont également été touchés. 

Phénomène de goutte froide sur l’Europe

Ces pluies diluviennes qui s'abattent sur une partie de l'Europe sont dues au phénomène de la goutte froide, inhabituel en cette période de l'année. Une masse d'air froid à haute altitude stagne, bloquée par l'air chaud qui l'entoure, au-dessus d'une zone dépressionnaire. L'intensité de celle-ci se trouve renforcée, amenant à des précipitations continues et très localisées. 

Les sols se retrouvent gorgés d'eau et ne peuvent plus absorber les pluies qui, elles, s'enchaînent. La situation est aggravée également par les crues de mai et juin, et par l'artificialisation des sols dans les zones urbaines. La situation est plus grave dans des régions avec des reliefs car un effet de cuvette se crée, l'eau s'y accumule et les rivières sortent de leur lit. 

Quelle est la part de responsabilité du réchauffement climatique dans ce phénomène ? Une atmosphère plus chaude retient davantage l'eau et peut provoquer des précipitations intenses. Hélas, le changement climatique, responsable de l'augmentation des évènements extrêmes, est à l'œuvre et ses conséquences, dramatiques.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !