Le Japon cultive de nombreuses cultures. © Tatsuya Ueda, Adobe Stock
Planète

Des sédiments éclairent l'origine de l'agriculture japonaise

ActualitéClassé sous :Agriculture , Japon , climatologie

Au Japon, l'agriculture ne se serait pas développée quand le climat s'est réchauffé, mais quand celui-ci s'est stabilisé.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Tirer profit des nouvelles technologies pour l'agriculture  Le "smart farming" ou l'agriculture de précision se développe en Europe pour permettre aux exploitants de mieux produire et ainsi développer leurs revenus. Les fermes se modernisent via l'utilisation de nouvelles technologies, à quoi vont-elles ressembler dans le futur ? 

Au Japon, le lac Suigetsu recèle des strates et des strates de sédiments à l'intérieur desquels sont enfouis des fossiles de pollen. Et ces pollens sont de véritables fenêtres sur le passé. Grâce à eux, une équipe internationale de chercheurs a établi une reconstruction du climat entre -18.000 et -10.000 ans. Durant cette période, la Terre alterne entre des climats chauds et froids, stables et instables. Mais, au cours des années plus chaudes, et à la grande surprise des scientifiques, l'agriculture ne semble pas se développer. 

Voici un champ de thé, au loin, devant le Mont Fuji, au Japon. © Eyetronic, Adobe Stock

Une stratégie adaptée

D'après ces chercheurs, la raison en serait simple : nos ancêtres ont attendu que le climat s'équilibre. « Les périodes intermédiaires avec un climat stable, d'autre part, ont coïncidé avec les débuts de la vie sédentaire et de l'agriculture, ce qui implique que ces nouveaux modes de vie et technologies n'étaient rationnels que si le climat était stable et donc, dans une certaine mesure, prévisible », écrivent les auteurs de l'étude.

Bien que les températures s'y prêtaient dès -15.000 ans, ce serait aux alentours de -14.000 ans que le Japon aurait eu recours à l'agriculture, puisque les oscillations climatiques cessent à ce moment-là. Les activités agricoles nécessitent, depuis le début, un avenir suffisamment stable pour être prévisible et permettre la planification des cultures.

Sans cela, la chasse et la cueillette paraissaient être une meilleure stratégie de subsistance. L'agriculture n'aurait donc pas été un progrès en elle-même mais véritablement une stratégie adaptée à une période donnée.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !