Cela vous intéressera aussi

Planter une haiehaie présente de nombreux avantages puisqu'elle donne un peu d'intimité à votre jardin, et peut faire office de brise-vent, de barrière antibruit et de décorationdécoration.

1) Différentes haies

Vous pouvez choisir de planter une haie à tailler, qui sert alors en quelque sorte de clôture végétale. Elle est constituée d'arbustes comme le troène, le charmecharme, le noisetier, le thuya... qui supporteront d'être taillés régulièrement.

Vous pouvez opter pour une haie naturelle, qui sera composée de diverses espècesespèces d'arbustes, lesquels seront rarement taillés.

2) Planter une haie : périodes de plantation

L'idéal est de planter votre haie au printemps ou en automneautomne, avant les gelées, mais si vous achetez vos arbustes en conteneur, avec terreterre et racines, vous pourrez les planter à tout moment, à condition de bien les arroser pendant l'été. Attention donc aux éventuelles périodes de sécheressesécheresse.

3) Plantations

Les arbustes constituant votre future haie doivent être plantés en respectant les consignes liées à l'espèce. Pour une haie de 1 m de hauteur, plantez les arbustes à 50 cm les uns des autres, alors que pour une haie de 1 à 2 m, prévoyez un espace de 60 à 80 cm, et si vous voulez plus de densité, plantez vos arbustes en quinconce.

4) Planter une haie : règlementation

Planter une haie doit obéir à certaines règles locales dont vous pouvez prendre connaissance à la mairie, mais la loi prévoit un espace de 50 cm entre la haie et la clôture du voisin pour une haie de moins de 2 m de hauteur, et un espace de 2 m pour une haie de plus de 2 m.

Pense-bête : vous pouvez créer votre haie en alternant harmonieusement plantations et installations en boisbois ou en ferfer forgé, en fonction du degré d'intimité souhaité.