D’ici 2020, nous devrions être plus de 10 millions de Français à disposer d’un compte dans une banque en ligne. © sebra, Fotolia

Maison

Banques en ligne : faut-il craquer ?

Question/RéponseClassé sous :Finances , banque , banque en ligne

C'est au début des années 2000 que sont apparues les premières banques en ligne. Aujourd'hui, elles sont solidement implantées dans le paysage bancaire français. Alors, face à leurs alléchantes offres tarifaires, faut-il craquer ?

Il est désormais extrêmement aisé de changer de banque. Finies les embûches administratives. Depuis la mise en place du mandat de mobilité Macron, il appartient à l'établissement que vous choisissez de prendre en charge les démarches de transfert des virements et des prélèvements automatiques relatifs à votre compte. Alors certains se demandent si ce n'est pas l'occasion de craquer pour une banque en ligne. D'autant qu'en France, le sérieux et la sécurité des banques en ligne sont garantis par les autorités - et par le fait qu'elles sont généralement adossées à de grands groupes tels que le Crédit Agricole, Axa Banque ou encore la Société Générale.

Leur avantage numéro un : des offres tarifaires sans commune mesure avec celles des banques traditionnelles. Les banques en dur, comme certains les qualifient. Ce n'est pas une nouveauté et beaucoup de clients s'en plaignent. Ces dernières imposent des frais bancaires parfois exorbitants. Et dans le même temps, les clients des banques en ligne - surtout s'ils savent se montrer autonomes - débourseraient entre cinq et dix fois moins sur une année de vie de leur compte bancaire.

Pour ceux qui craindraient une prochaine hausse des tarifs appliqués par les banques en ligne, les experts se veulent rassurants. La concurrence au contraire semble pour l'heure encourager les banques en ligne à proposer une carte bancaire gratuite MasterCard ou visa, pour encore un long moment mais de maintenir aussi la gratuité de la plupart des services qu'elles proposent. D'autant qu'elles complètent de plus en plus souvent leurs offres avec des crédits immobiliers ou de l'épargne. Des services sur lesquels elles prélèvent quelques frais supplémentaires.

Si l'argument financier vous séduit, notez qu'en plus, la plupart des banques en ligne vous récompensent à l'ouverture d'un compte courant de sommes tournant autour des 100 euros. Parfois plus. Et qu'elles n'exigent généralement pas de vous que vous domiciliiez vos revenus chez elles. En revanche, notez que beaucoup posent des conditions à l'ouverture d'un compte en ligne comme une épargne ou un revenu minimum.

Comme il est très facile de clôturer un compte dans une banque en ligne – un simple email suffisant en principe – n’hésitez pas à tester les services annoncés. Faire marche arrière ne vous sera pas compliqué. © Bru-nO, Pixabay, CC0 Creative Commons

Banque en ligne, comment faire ?

Ensuite, l'ouverture du compte se fait extrêmement facilement, pour peu que vous maîtrisiez l'outil informatique. Car il vous faudra tout de même transmettre par voie dématérialisée des copies de votre carte d'identité, un justificatif de domicile et un justificatif de revenu. Quelques jours plus tard, votre carte bancaire vous sera envoyée par voie postale.

Aujourd'hui, les banques en ligne maîtrisent à la perfection le quotidien de la vie de votre compte. Elles vous proposent ainsi de passer par leur banque mère lorsque vous devez déposer un chèque ou de le scanner et de remplir en ligne un bordereau de dépôt, ce qui ne vous économise toutefois pas l'envoi postal par la suite. Et elles offrent des possibilités de contact bien plus larges que les banques traditionnelles. Conseillers virtuels, emails, textos, messageries instantanées. Tout est mis en œuvre pour répondre à vos demandes via des plateformes en ligne généralement plus agréables et efficaces que celles des banques en dur. Y compris d'authentiques conseillers à votre écoute sur des plages plus larges que celles proposées par les banques traditionnelles. Jusqu'à 21 heures ou 22 heures en semaine et le samedi, toute la journée. Ces conseillers-là, s'ils ne vous sont pas attitrés - mais aujourd'hui, les conseillers changent aussi régulièrement dans les banques en dur - disposent d'un accès à votre dossier qui leur permet de vous répondre de la manière la plus adaptée.

Enfin, notez que les banques en ligne - les plus installées en tout cas - donnent désormais aussi accès à des produits d'épargne. Les contrats d'assurance vie proposés par les plus anciennes se révèlent même de bonne qualité. Et l'offre de crédit s'est également étoffée. Le crédit immobilier est maintenant accessible en ligne chez les banques historiques. Même s'il se limite à une offre basique et qu'il reste impossible de demander un prêt à taux zéro, par exemple. Les prêts personnels en revanche sont généralement mis à disposition à des taux compétitifs.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi