Pour se sentir bien dans son salon, il existe en peinture murale toute une gamme de teintes et de finitions. © Tollens

Maison

Peinture murale : laquelle choisir pour le salon ?

Question/RéponseClassé sous :décoration , salon , déco maison

Pièce de vie, d'accueil et de détente, le salon est un lieu où l'on doit se sentir bien. Rien de tel qu'un bon coup de peinture pour le relooker. Couleurs, qualité d'aspect... découvrez les points clés pour créer l'ambiance à son goût.

Souvent, le salon et le séjour ne font qu'un. On y passe beaucoup de temps. Dans certains cas, on peut y prendre ses repas et y travailler. Si en matière de peinture tous les goûts sont dans la nature, la règle à suivre pour obtenir un rendu harmonieux : pas plus de trois couleurs pour les murs et le plafond.

Une question de nuances et d’harmonie

La couleur influence notre perception de l'espace. Claire ou lumineuse, elle contribue à agrandir visuellement une petite pièce. Foncée, elle permet de rendre une grande pièce plus intime et chaleureuse.

  • Le blanc met en valeur les tons vifs qui l'entourent. Mais, dans une pièce orientée plein nord, il aura tendance à virer au gris. 
  • Le bleu rafraîchit et apaise. C'est le genre de couleur à privilégier dans une pièce orientée à l'ouest, où sa tonalité froide pourra se réchauffer à la lumière du soir.
  • Le brun rassure. Il s'accorde avec de nombreux coloris et s'adapte à tous les styles, classiques ou design.
  • Le jaune est une teinte joyeuse, propre à stimuler la créativité. On peut l'appliquer partout.
  • L'orangé est une teinte tonique et conviviale, qui convient parfaitement à une pièce commune. 
  • Le rouge symbolise la chaleur et l'énergie. Mais à utiliser avec modération pour éviter d'électriser l'atmosphère, de la rendre agressive.
  • Le noir apprécie les intérieurs contemporains. Utilisé avec maîtrise, il crée une ambiance raffinée. Dans le cas contraire, effet spectral garanti !
  • Le vert apporte équilibre et harmonie. Évoquant la nature, il peut tendre vers le chaud ou le froid en fonction des nuances choisies.
Les machines à teinter implantées dans les magasins permettent de confectionner des milliers de couleurs personnalisées, en plus des gammes proposées en rayon. © Brico Dépôt

La peinture à l’eau, à consommer sans modération  

Les formulations en phase aqueuse représentent aujourd'hui l'essentiel des peintures d'intérieur. Normal, elles sont pratiquement inodores et à séchage rapide.

  • L'acrylique est la peinture murale de prédilection dans le salon/séjour. Elle s'utilise aussi couramment au plafond. Onctueuse, très agréable à appliquer, elle est sèche au toucher en 30 à 60 minutes. On peut ainsi passer deux couches dans la journée. Mais, en raison d'un temps ouvert limité à une trentaine de minutes, il vaut mieux ne pas flâner en chemin sous peine de laisser des traces de reprise. Les couleurs tiennent bien dans le temps et la peinture garde une certaine souplesse, qui lui permet de résister à la microfissuration. 
  • L'alkyde est une peinture en émulsion qui offre le confort d'usage de l'acrylique (peu d'odeur, séchage rapide) et les qualités techniques des glycérophtaliques (diluables au white-spirit) : pouvoir couvrant, excellence du tendu, résistance à l'abrasion, à l'humidité, etc. 
Les alkydes ne sont pas sans inconvénient. Ces peintures ont la même tendance au jaunissement que les glycérophtaliques et vieillissent moins bien que les acryliques. Les peintures en dispersion mixant résines acryliques et alkydes suppriment ces faiblesses.

Quatre finitions d’aspect au choix

  • Une peinture mate apporte un côté cosy. Elle ne reflète pas la lumière, ce qui lui permet de masquer des petites imperfections de surface. Pour les peintures murales de salon, priorité à celles lessivables. Les qualités courantes, seulement lavables, sont à réserver aux plafonds.
  • La finition satinée (ou satin) se distingue par son aspect soyeux et raffiné. Elle rend la pièce plus lumineuse, mais camoufle moins bien les défauts de surface. Comme la mate, elle peut être lavable ou lessivable.
  • L'aspect velours est une variante adoucie, qui accroche plus légèrement la lumière.
  • Une finition brillante crée un effet miroir amplificateur d'espace. C'est avantageux dans un petit espace. Dans une grande pièce, il est préférable d'en limiter l'usage : par exemple, aux portes et aux encadrements de fenêtres. Généralement lessivables, les peintures brillantes sont les plus résistantes et faciles à entretenir.
  • Le brillant des peintures acryliques est moins intense pour les yeux que celui des alkydes (et des glycérophtaliques).
  • Les unes et les autres réclament des supports impeccablement préparés. Les défauts de surface ne pardonnent pas.  
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi