Maison

Le Corbusier : le Couvent de la Tourette ou l’incarnation de la quête spirituelle

Diaporama - Le Corbusier, l'architecte français du social
PhotoClassé sous :Maison , architecte , Le Corbusier
Le Corbusier : le Couvent de la Tourette ou l’incarnation de la quête spirituelle
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Le Couvent de la Tourette, à Eveux (dans le département du Rhône), a été inauguré en 1960, quatre ans après le démarrage des travaux, sous l'impulsion du Révérend Père Couturier, principal initiateur du renouveau de l'art sacré et grand admirateur de Le Corbusier. Celui-ci a édifié ce couvent pour l'ordre des Dominicains, ordre des mendiants -- à la différence d'un monastère, un couvent, entre autre, se doit d'être proche des villes. C'est un U fermé au nord, fait d'un plan carré et installé en pleine nature. Sur un terrain fortement pentu, le relief va permettre à l'architecte de s'illustrer par l'emploi des piliers rectilignes. Le couvent compte cinq niveaux et l'entrée s'effectue par le 3e étage. Les cellules des moines se situent au dernier étage, s'ouvrant sur des loggias équipées d'un brise-soleil. Autre élément récurrent de l'architecte, la terrasse sur le toit, permise par une passerelle. La vie collective se passe aux étages inférieurs où se trouve le cloître menant à l'église.

Se retrouvent ici toutes les caractéristiques de l’architecture de Le Corbusier : un purisme des formes primaires, et l'emploi du béton mais également, un travail sur la lumière, du simple rai de lumière filtrée à la clarté diffuse ou abondante sur l'autel, tout n'est que jeu d'ombre et de lumière. Une sobriété extérieure qui contraste avec la luminosité ambiante et qui laisse place à toute la richesse de la vie intérieure, répondant ainsi aux trois règles de vie de la communauté qui sont d'étudier, prier, se reposer.

Le Couvent de la Tourette. © Alexandre Norman, Wikimedia Commons, GFDL