Les Terres et mers australes françaises inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco

Classé sous :Nature , Patrimoine mondial de l'Unesco , Terres australes et antarctiques françaises

C'est le 45e site français classé au patrimoine mondial de l'Unesco et le plus vaste jamais inscrit : les Terres et mers australes françaises, qui s'étendent sur 673.000 km2, ont été retenues par les 21 États membres du comité réuni à Bakou début juillet. Situé au sud de l'océan Indien, le site classé inclut l'archipel Crozet, les îles Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam avec leurs espaces maritimes. Il correspond au périmètre de la réserve naturelle des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), créée en 2016 par Ségolène Royal, alors ministre de l'Écologie. Cette réserve est l'une des plus grandes aires marines du monde.

À plus de 2.000 km de tout continent, ces petits bouts de terres au milieu de l'océan Austral constituent une véritable oasis de vie pour de nombreuses espèces à fort enjeu de conservation qui viennent s'y reproduire. L'archipel de Crozet est ainsi connu pour être la plus grande réserve naturelle d'oiseaux au monde : on en trouve 60 tonnes par km2 ! Les plus nombreux sont les manchots, mais les TAAF hébergent aussi une dizaine d'espèces d'albatros, des cormorans, des skuas, goélands, pétrels ou damiers du Cap. On peut également y observer d'impressionnantes colonies d'éléphants de mer, phoques et otaries, qui y trouvent une nourriture abondante. Malgré son isolement, le site est pourtant menacé par l'introduction d'espèces invasives et le réchauffement climatique.

L’archipel Crozet abrite de nombreuses colonies de manchots royaux qui viennent s’y reproduire. © Dominique Génin, Flickr

Plusieurs autres sites ont été honorés lors de cette réunion, dont le parc national du Vatnajökull (Islande), le sanctuaire d'oiseaux migrateurs du littoral de la mer Jaune et du golfe de Bohai (Chine), les forêts hyrcaniennes (Iran), le patrimoine naturel et culturel de la région d'Ohrid (Macédoine du Nord) ou la ville de Babylone (Irak).

Les Terres et mers australes françaises constituent le plus grand bien inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. © TAAF