Maison

Climatiseur monobloc

Dossier - La climatisation : fraîcheur à la demande
DossierClassé sous :Maison , climatisation , clim

-

Rien ne vaut un climatiseur pour lutter contre les grosses chaleurs ou garder un cadre de travail agréable. Climatiseur monobloc, split, réversible : découvrez les différents moyens de climatisation et les éléments pour faire votre choix.

  
DossiersLa climatisation : fraîcheur à la demande
 

Les climatiseurs monoblocs regroupent toutes les fonctions dans un seul corps. Les mobiles, guère plus encombrants qu'un radiateur à gaz, répondent à des besoins ponctuels dans des locaux n'excédant pas 30 m2 (au grand maximum). Adaptés à tous les budgets (entre 300 et 1.200 euros), ils sont rapides à installer et à ranger dans un placard ou un cagibi.

Le positionnement au sol des climatiseurs monoblocs limite l'efficacité du brassage d'air. De plus, ces appareils sont plutôt bruyants -- bien que des progrès aient été réalisés en ce sens -- et énergivores. En effet, l'évacuation de la chaleur se fait au moyen d'une gaine flexible qui oblige à entrouvrir une fenêtre ou une baie coulissante. Cette disposition se heurte au principe même de la climatisation, qui demande à fonctionner dans un local clos. La consommation électrique s'en ressent, ainsi que le rendement. Il convient donc de pondérer les capacités (en surfaces ou volumes) indiquées par les fabricants.

Monobloc mobile d’une capacité de refroidissement maximale de 11.286 Btu/h — 3.000 W. Pour une pièce de 30 m2 et 75 m3 maxi. Puissance électrique absorbée : 1.360 W. Niveau sonore : 44 à 54 dB(A). Gaine flexible de Ø 12 x L. 150 cm. Débit d’air 350 m3/h. Gaz utilisé : R410a. Filtre à charbons actifs. Dimensions : H. 82,5 x l. 40 x P. 40 cm. Poids : 30 kg. Fonction déshumidificateur et ionisation. Télécommande. Classe énergétique C. Modèle Brino (622 euros).

Monobloc mobile d’une capacité de refroidissement maximale de 11.286 Btu/h — 3.000 W. Pour une pièce de 30 m2 et 75 m3 maxi. Puissance électrique absorbée : 1.360 W. Niveau sonore : 44 à 54 dB(A). Gaine flexible de Ø 12 x L. 150 cm. Débit d’air 350 m3/h. Gaz utilisé : R410a. Filtre à charbons actifs. Dimensions : H. 82,5 x l. 40 x P. 40 cm. Poids : 30 kg. Fonction déshumidificateur et ionisation. Télécommande. Classe énergétique C. Modèle Brino (622 euros). © Orieme

Les monoblocs fixes sont de deux aspects différents : une masse cubique de la taille d'un gros four à micro-ondes ou une unité ressemblant à un radiateur mural. Plus efficaces que les mobiles, ils n'ont pourtant pas la capacité à rafraîchir de plus grandes surfaces.

La différence entre les climatiseurs monoblocs et « splits » est ici explicitée. © Climatisation.ch

Les versions window, encastrées dans un mur porteur ou une baie, sont particulièrement bruyantes. Souvent, le compresseur et les deux ventilateurs (intérieur, extérieur) sont entraînés par un seul moteur. Résultat : les bruits de fonctionnement profitent autant au voisinage qu'à l'utilisateur.

Monobloc à encastrer, au-dessus d’une fenêtre par exemple. Puissance frigorifique : 3.520 W. Puissance électrique absorbée : 1.340 W. Conseillé pour 25 à 30 m2. Niveau sonore : 49 dB(A). Débit d’air intérieur-extérieur : 474-900 m3/h. Filtration antipoussière et antimoisissure. Déshumidification. Télécommande. Dimensions : H. 38 x l. 60 x P. 55,5 cm. Classe énergétique C. Référence W12AC (1.256 euros). © LG Electronics France

Montés en imposte ou en allège de fenêtre, ces appareils posent également un problème d'ordre esthétique, typique des vieux immeubles américains avec leurs alignements d'unités de refroidissement en façade. Les monoblocs muraux sont plus discrets et ne laissent apparaître dehors que la grille d'extraction. Les prix démarrent autour de 500 à 600 euros et peuvent atteindre ou dépasser 1.300 euros.