Maison

Le liant pour mortier avec du ciment

Dossier - Préparer un bon mortier de hourdage
DossierClassé sous :construction de maison , hourdage , gâchage

Michel Berkowicz, Futura

Élément indispensable pour construire certains murs, le mortier nécessite des quantités précises de sable, d'eau et de liant. Suivez nos conseils pour préparer un mortier de qualité et adapté à vos besoins.

  
DossiersPréparer un bon mortier de hourdage
 

Ciment ou chaux, le liant a pour fonction de solidariser les matériaux. C'est lui qui donne au mortier son pouvoir colloïde. Voyons ici le mortier au ciment.

Le liant du mortier peut se faire au ciment. © JPchret, Fotolia

Caractéristiques du ciment

Le ciment se caractérise par sa vitesse de prise et sa résistance à la compression, calculée à 28 jours et exprimée en mégapascals (MPa). La norme NF P 15-301 définit cinq classes de résistance d'ordre croissant - 25, 35, 45, 55, 65 - plus une de haute performance (HP). Les cinq premières sont complétées de sous-classes : 32,5 ou 42,5 par exemple. Des mesures intermédiaires, réalisées à deux ou sept jours, sont désignées par les lettres N (normal), R (rapide) ou L (lent).

Types de ciment

On distingue plusieurs catégories de ciments, courants (de type Portland) ou adaptés à des constructions spécifiques : ciments de hauts fourneaux, pétroliers, pouzzolaniques... Pour la maçonnerie courante, il existe le ciment CM (à maçonner) mais on préfère le plus souvent employer du Portland CEM I ou CEM II, plus résistant.

Deux catégories de ciment. © DR

La teneur en clinker des différents ciments

La lettre A, B ou C accompagnant parfois la désignation du produit indique sa teneur en clinker.

Teneurs en clinker selon les types de ciment. © Lafarge