Les grains de sablesable donnent du corps au mortiermortier. Il faut donc bien le choisir : type de sable, lieu, foisonnement...

Bien choisir le sable pour faire un bon mortier. © Mrcmos, Fotolia
Bien choisir le sable pour faire un bon mortier. © Mrcmos, Fotolia

Comment choisir le sable de mortier ?

Pour le hourdage, le meilleur est le sable fin de rivière (0,2 à 0,6 millimètres) : il doit être propre, exempt de tout corps étranger tel que débris végétaux ou terreterre. On peut aussi employer du sable de carrière mais en aucun cas marin, à cause de sa salinitésalinité. Pas question d'aller prélever subrepticement quelques brouettes sur la plage, ce qui est d'ailleurs formellement interdit...

Sable à maçonner de granulométrie 0/4, marqué CE2+. Disponible en sacs de 35 kg et Big Bags de 1/3 à 1 m<sup>3</sup>. © Lafarge
Sable à maçonner de granulométrie 0/4, marqué CE2+. Disponible en sacs de 35 kg et Big Bags de 1/3 à 1 m3. © Lafarge

Attention au foisonnement

Le sable a tendance à s'humidifier au simple contact de l'airair, phénomène appelé foisonnement. Or, les dosagesdosages sont toujours indiqués avec du sable sec. Il convient donc de l'entreposer à l'abri et de mesurer son degré d'humidité (à l'aide d'un humidimètre) pour en tenir compte lors de la préparation. Le foisonnement du sable livré est de 15 à 20 %.