La méthode de constructionconstruction d'une maison en paille la plus courante est le remplissage d'une ossature boisbois. Reposant sur une semelle ou une dalle de fondation, les montants sont espacés à intervalles réguliers correspondant à la longueur des bottes.

Construction d'une maison en paille. © DR
Construction d'une maison en paille. © DR

Édification en paille et protection

Les bottes de paille sont empilées sur chantchant sans trop les comprimer mais en contrôlant bien leur aplomb. On peut y passer en attente les gaines électriques.

Un enduit est nécessaire pour protéger la paille. © Luc Gloissac, GRECAU, photo P. de Neyer
Un enduit est nécessaire pour protéger la paille. © Luc Gloissac, GRECAU, photo P. de Neyer

Dès qu'une portion de murmur est édifiée, elle reçoit recto verso une première couche d'enduit de terreterre ou de chauxchaux. Deux autres couches suivront en finition. Outre la rigiditérigidité des parois, l'enduit protège la paille contre l'humidité (risque de pourrissement) et dissuade les animaux (oiseaux, rongeursrongeurs...) qui pourraient s'y abriter ou s'en nourrir.

Le « Esserhof » de Barbara et Norbert, à Lana (Suisse). © esserhof.com
Le « Esserhof » de Barbara et Norbert, à Lana (Suisse). © esserhof.com

Murs porteurs d'une maison en paille

Une technique plus ancienne consiste à monter les murs comme on le fait avec la brique et le parpaing. Compte tenu de la taille des bottes et de l'absence de mortiermortier de scellement, le travail est plus rapide. L'empilement s'effectue à joints alternés en réservant les ouvertures des portesportes et fenêtresfenêtres. Ce type de construction est toutefois délicat à concevoir : une mauvaise répartition des parois pleines et vitrées risque de fragiliser la structure porteuse... Les cadres des menuiseries doivent avoir une solidité apte à supporter la charge.

Dessin d'une maison en paille en cours de construction. © S.O. MacDonald, lamaisonenpaille.com
Dessin d'une maison en paille en cours de construction. © S.O. MacDonald, lamaisonenpaille.com

La toituretoiture se compose de fermettesfermettes à la fois légères et robustes, en appui sur des sablièressablières rigides (en bois). Celles-ci sont sont arrimées aux fondations par des câbles, du fil du ferfer épais... pour empêcher qu'un ventvent violent puisse soulever le toittoit. On doit attendre le complet tassement des murs avant d'enduire, ce qui peut poser problème en cas de pluie. Pour contourner la difficulté, il est possible d'accélérer le processus en comprimant partiellement les parois à l'aide de sangles à cliquet. Une opération qui exige un grand savoir-faire.