Plus de trente ans après le succès de La Servante écarlate, Margaret Atwood nous transporte à travers Les Testaments dans un récit à suspense avec des accents de thriller. Cette suite se déroule 15 ans après le premier opus et raconte l’histoire de trois femmes qui ne se connaissent point, mais leur destin est lié.

Découvrez le

résumé du livre

Image du site Futura Sciences

Quelques années après la découverte d'une série d'enregistrements attribués à la Servante de Galaad connue sous le nom de Defred, de nouveaux documents seront trouvés à la fin du XXIIe siècle. L'un d'entre eux, Le Testament olographe d'Ardua Hall, est un manuscrit écrit en cachette par Tante Lydia, dans son sanctuaire privé au sein de la bibliothèque d'Ardua Hall. Recrutée par le Commandant Judd, cette ancienne juge fait partie des Fondatrices avec Tante Helena, Tante Vidala et Tante Elizabeth. Ces quatre puissantes dirigeantes de la sphère des femmes de Galaad sont entre autres chargées de créer des lois. Tante Lydia conserve toute une série de dossiers accessibles à très peu de personnes contenant les histoires secrètes de Galaad.

Les transcriptionstranscriptions des déclarations de deux jeunes filles seront également retrouvées. Agnes Gemima, le témoin 369A, y raconte sa vie à Galaad. Sa mère Tabitha, l'Épouse du Commandant Kyle, meurt en la laissant seule avec son père et les Marthas. Mais le Commandant se remarie quelques mois plus tard avec la veuve Paula. Agnes apprend de son amie Shunammite qu'elle est en réalité la fille d'une Servante qui essayait de fuir Galaad. Elle s'intéresse alors particulièrement à la Servante nouvellement arrivée chez elle et qui décède en mettant au monde un petit garçon prénommé Mark. L'année de ses 13 ans, Agnes est fiancée au Commandant Judd. Le divorce étant interdit à Galaad, ce dernier assassine chacune de ses femmes pour en épouser une plus jeune. Agnes l'ignore, mais elle est prête à tout pour échapper à ce mariage. Alors lorsque Tante Lydia vient à l'improviste lui suggérer de devenir Tante, elle fait en sorte d'y parvenir et rejoint à Ardua Hall son amie Becka désormais appelée Tante Immortelle.

Le deuxième témoignage (369B) qui sera retrouvé au XXIIe siècle est celui de Daisy, une jeune Canadienne. Ses parents Neil et Mélanie tiennent une boutique de vêtements d'occasion dans un quartier de Toronto où les Perles de Galaad viennent régulièrement déposer des brochures. La vie prend un nouveau tournant pour Daisy le jour de ses 16 ans durant lequel ses parents sont assassinés. Elle apprend qu'elle n'est autre que la célèbre Bébé Nicole sortie clandestinement de Galaad par sa mère alors Servante et aujourd'hui portée disparue. Neil et Mélanie étaient en réalité des agents de Mayday chargés de s'occuper d'elle et d'assurer sa sécurité.

Les destins de ces trois femmes totalement différentes vont être amenés à converger et à menacer le régime.

Comprendre la

mythologie

La mythologie de cette suite de La Servante écarlate complète celle du livre précédent, en particulier sur tout ce qui concerne les Tantes et l'endroit où elles vivent, Ardua Hall. Dans ce deuxième récit, quelques termes de la traduction originale de La Servante écarlate ont été modifiés par la nouvelle traductrice Michèle Albaret-Maatsch, tels que Galaad qui remplace Gilead.

  • Suppliante : les jeunes filles désirant devenir tantes sont tout d'abord acceptées en tant que Suppliantes et habillées d'une robe marron. Elles doivent choisir un nouveau nom et apprendre à lire et à écrire. Au bout de six mois, si tout se passe bien, elles prononcent les vœux d'Ardua Hall. Les Suppliantes ne deviennent des tantes à part entière qu'après avoir mené à bien leur travail de Perle missionnaire.
  • Perle : issues d'une idée de Tante Lydia, les Perles sont des Suppliantes missionnaires de Galaad habillées en longue robe argentargent et portant une coiffe blanche ainsi qu'un collier de perles. Elles partent en mission à l'étranger afin de convertir d'autres femmes et de les amener à Galaad avec elles.
  • Bibliothèque Hildegard : bibliothèque d'Ardua Hall réservée aux Tantes. Les suppléantes peuvent apprendre à lire dans la section générale. De plus hautes aptitudes sont exigées dans la salle de lecture, car elle renferme les livres jugés les plus dangereux.
  • Archives généalogiques des filiations : ces documents conservés dans la bibliothèque d'Ardua Hall contiennent toutes les informations généalogiques sur les habitants de Galaad : la véritable identité des servantes, les pères déclarés, les pères génétiquesgénétiques, etc. Ils sont accessibles aux Tantes qui ont accompli leur œuvre de Perle missionnaire.
Image du site Futura Sciences
Devenir Tante impose de savoir lire. © Masson, Adobe Stock

 

analyse

La fin de Galaad

Après le succès du premier livre La Servante écarlate, de nombreux lecteurs ont demandé à Margaret AtwoodMargaret Atwood comment Galaad (nommé Gilead dans la traduction originale du premier livre) s'était disloqué. Ils devront attendre plus de 30 ans avant d'avoir la réponse à travers Les Testaments. Comme son nom l'indique, La Servante écarlate présentait Galaad à travers les yeuxyeux d'une Servante. Cette fois-ci, nous le découvrons du point de vue d'une Tante et de deux adolescentes, l'une vivant dans l'État totalitaire et l'autre au Canada. Grâce à la narration de Tante Lydia qui apparaissait déjà dans le livre de 1985, nous plongeons dans les rouages internes de Galaad.

À la fin du premier roman, nous n'avions aucune idée du destin de Defred. Alors qu'est-elle devenue ? Margaret Atwood laisse entendre qu'il se peut que ce roman suive en réalité l'histoire des deux filles de Defred, même si elle laisse au final le lecteur décider si c'est le cas ou non.