Durant sa quête, la Horde du Contrevent devra affronter le terrible furvent, la forme de vent connue la plus puissante. © sdecoret, Adobe Stock
Sciences

La Horde du Contrevent

Alain Damasio
LivreClassé sous :science-fiction , Alain Damasio , La Horde du Contrevent

Avec La Horde du Contrevent, Alain Damasio a remporté le Grand Prix de l'imaginaire en 2006 pour son roman de science-fiction « engagé ». De cette écriture déroutante, certains en parlent comme d'une expérience littéraire rare, d'un récit poétique à couper le souffle quand d'autres saluent la qualité d'écriture d'un grand récit français. Tant par sa numérotation inversée que par les signes cabalistiques caractérisant les monologues des narrateurs, voici un livre exigeant, riche et complexe, qui ne ressemble à aucun autre.

Résumé du livre

Alain Damasio - La Horde du Contrevent

Dans un monde soumis aux rafales, vingt-trois personnages avancent en quête de l'Extrême-Amont. Partis d'Aberlaas en Extrême-Aval 27 ans auparavant, ils sont menés par le traceur Golgoth. Ce dernier choisit le chemin par lequel ils doivent passer, aidé par l'éclaireur Arval qui cherche les meilleurs passages ainsi que par l'aéromaître Oroshi, une spécialiste du vent. Les courants qu'ils affrontent sont retranscrits en symboles par le scribe Sov dans des carnets de contre afin de laisser une trace pour les prochaines Hordes.

Chacun d'entre eux a été choisi dès l'enfance pour ses capacités uniques, puis formé dans l'objectif de faire partie de la Horde, la trente-quatrième en huit siècles. Si aucune des trente-trois autres n'a réussi à atteindre l'Extrême-Amont, celle menée par Golgoth est la plus rapide de toutes avec trois ans d'avance sur la précédente. Les Hordiers espèrent découvrir l'origine du vent une fois arrivés à destination. Le groupe remonte la terre à pied et ne peut utiliser aucun moyen de transport, car il doit rencontrer les neuf formes de vent. Seules six d'entre elles sont déjà connues et répertoriées. 

Sur leur chemin, les vingt-trois personnages rencontrent les Fréoles et sont invités dans leur navire volant. Ce peuple nomade a développé une technologie éolienne très avancée. Dans leur vaisseau, Erg, le combattant-protecteur, se trouve attaqué par Silène qui fait partie des poursuiveurs. Ces assassins lancés aux trousses des hordiers sont composés de l'élite des enfants exclus de la sélection finale pour la Horde. 

Par la suite, Golgoth décide que son groupe d'élite doit traverser la flaque de Lapsane dont aucun de ses prédécesseurs n'a jamais réchappé. Tout au long de leur périple, les hordiers doivent affronter différents chrones qui tueront plusieurs d'entre eux. 

Plus tard, les survivants rentrent dans une cité verticale faite de tours immenses appelée Alticcio. Caracole, Sov et Oroshi consacrent trois jours à consulter les manuscrits de la tour d'Ær afin d'en apprendre davantage sur les chrones ou encore sur la neuvième forme du vent. Caracole prédit alors au scribe qu'il sera le dernier survivant de la Horde.  

Aidés par les racleurs, peuple exploité d'Alticcio, les Hordiers atteignent la porte d'Urle. Ils y perdent deux d'entre eux avant d'arriver à l'entrée de Norska où ils retrouvent leurs parents. Membres d'une Horde précédente, ces derniers ont établi un campement aux airs paradisiaques : Camp Bòban. La trente-quatrième Horde arrivera-t-elle à atteindre l'Extrême-Amont ?

Mythologie

La Horde du Contrevent décrit un monde fictif, rempli de créatures et de concepts imaginés par l'auteur.

  • Les chrones : ces entités composées de vent possèdent des capacités spécifiques de transformations. Il en existe plusieurs catégories. Les chrones proprement dits agissent sur l'écoulement du temps local. Les cychrones modifient l'environnement qu'ils traversent. Les psychrones se nourrissent de sentiments humains. Les aquals absorbent toute l'eau qu'ils trouvent sur leur chemin. Les autochrones sont, quant à eux, des chrones dotés de conscience. 
  • Le Fer : la Horde est constituée de différentes formations : le Fer, le Pack et la Traîne. Le Fer composé de six Hordiers (le traceur, le combattant-protecteur, le pilier, le scribe, le géomaître et le prince) est situé à l'avant. Le Pack de quatorze membres constitue le corps du groupe (l'autoursier, le fauconnier, le fleuron, la feuleuse, le braconnier du ciel, les artisans du métal et du bois, les ailiers, l'éclaireur, le troubadour, la cueilleuse et sourcière, la soigneuse et l'aéromaître). À l'arrière, les trois crocs de la Traîne s'occupent de transporter le matériel sur des chariots. 
  • Le furvent : les six différentes formes de vent connues sont par ordre de puissance : le zéfirine, le slamino, le choon (le vent le plus humide), la stèche (le vent le plus sec), le crivetz (aussi appelé blizzard ou stikine) et le furvent (le plus violent). La Horde doit découvrir les 3 dernières formes de vent durant sa quête. 

Analyse

Une expérience de lecture

Dans la forme, La Horde du Contrevent est un récit particulièrement original. Numéroté à l'envers, il commence à la page 701 pour l'édition de poche (521 pour le grand format) et se termine à la page 0. Les narrateurs indiqués par un symbole (Δ pour Erg le combattant-protecteur ou encore Ω pour Golgoth) s'alternent sans cesse, nous permettant de découvrir plusieurs points de vue. Ainsi, le langage rude de Golgoth peut succéder à celui plus subtil du scribe ou du prince.

Pesant chaque mot, Alain Damasio va jusqu'à créer un duel littéraire entre Caracole et Sélème, stylite originaire d'Alticcio, en maniant différentes figures de style. 

Dans le livre grand format, un CD de bande originale est inclus. L'auteur nous transporte dans un univers poétique, à travers cette aventure aux accents philosophiques.  

Une analyse de

Rédactrice