Antoine à bord du Banana Split, au large de Moorea. © Antoine

Planète

Chronique : Moorea, l'île sœur de Tahiti, à la forme de trident royal

ActualitéClassé sous :Voyage , Moorea , Tahiti

-

Vue du ciel, avec son important lagon, Moorea fait penser à un trident royal avec ses baies de Cook et d'Opunohu, sublimes, où mouillaient jadis les vaisseaux des explorateurs. Cette île préservée et tranquille est le cadre idéal pour des instants de bonheur.

Les voiliers vagabonds ancrés au quai de Papeete tournent le dos à la ville animée, font face à l'un des plus beaux paysages du monde : la silhouette dentelée, spectaculaire, de Moorea, l'île sœur de Tahiti. Pas étonnant que beaucoup de visiteurs de Tahiti, ou de Tahitiens de souche, choisissent de passer à Moorea leurs moments de loisir. Moorea, c'est un peu comme une copie vierge de Tahiti : montagnes et baies spectaculaires, plages de sable bien plus nombreuses qu'autour de Tahiti, flancs des montagnes presque totalement préservés de la gangrène des lotissements de villas souvent somptueuses qui grimpent à l'assaut des montagnes de Tahiti.

Vue sur le lagon de Moorea. © Antoine

Une image inoubliable de la Polynésie d’antan

Moorea, elle, est préservée, tranquille, un cadre idéal pour des instants de bonheur. Le faible tirant d'eau de mon catamaran me permettant d'emprunter des chenaux d'habitude impassables aux voiliers, j'ai passé cette année des semaines à explorer les vastes lagons turquoise qui la bordent, et constaté à nouveau la justesse du conseil que je donne depuis plus de 20 ans aux amis qui me demandent de l'aide pour leur premier voyage à Tahiti. Dès l'atterrissage à Papeete, prenez le petit avion qui vous conduit en quelques minutes à Moorea ; là, sur le sable blanc de la paisible baie de Vaiare, plongés tout d'un coup dans une image inoubliable de la Polynésie d'antan, vous laisserez de côté la longueur et les fatigues du voyage... Puis vous visiterez les îles Sous-le-Vent, les Tuamotu peut-être, avant de découvrir les charmes de la grande île (au demeurant nombreux) au moment de reprendre l'avion... Mais c'est à Moorea, spectaculaire et préservée, que votre cœur aura commencé à battre au rythme incomparable de la Polynésie !

Un pic au centre de l'île de Moorea. © Antoine

Des révoltés et des dieux de pierre

Vue du ciel, frangée d'un important lagon, Moorea a la forme d'un trident royal avec ses baies sublimes de Cook et d'Opunohu où, jadis, mouillaient les vaisseaux des explorateurs. La dernière version hollywoodienne des Révoltés du Bounty, avec Mel Gibson, Anthony Hopkins et Daniel Day-Lewis, fut presque entièrement tournée à Moorea, au pied du mont Tohieha qui, du haut de ses 1.207 mètres d'altitude, domine les deux baies. Restée agricole et un peu mystérieuse dès que l'on s'enfonce à l'intérieur de ses vallées, sur les pentes de ses plantations d'ananas, de ses prairies même, Moorea est très attachée à ses traditions. Il faut pénétrer sous les banians, sous les châtaigniers tahitiens, les mapés, pour découvrir, dans une végétation réellement luxuriante, d'impressionnantes cascades, des tikis, des figures de dieux creusés dans la pierre, et des maraes, ces sanctuaires de l'antique religion tahitienne...

Deux motus, ou îlots, au nord-ouest de Moorea. © Antoine

Refuge secret de la reine Pomaré

La reine Pomare IV, au siècle dernier, aimait se retirer ici pour s'éloigner des choses politiques et se ressourcer auprès de ses sujets. Le contraste est saisissant entre l'abondance du lagon — ses mararas, poissons volants argentés, ses poissons-perroquets colorés —, la lumière des plages où se balancent des milliers de cocotiers et l'ombre grave de l'intérieur de l'île, où sont enfouis les secrets des vieilles dynasties. Plus récemment, un homme est arrivé à Moorea il y a quelques années. Grand navigateur, auteur de livres qui ont enthousiasmé ses lecteurs, doué d'une incroyable faconde qui ravit les auditeurs des émissions les plus médiatiques, de Philippe Bouvard à Laurent Ruquier... Il a posé ses pénates sur une plage de Moorea et n'en part plus que quelques semaines par an pour aller s'exprimer dans les médias. Au cœur de ses mots d'esprit perce la sérénité qu'il a trouvée sur une plage et les versants des montagnes de Moorea ; il s'appelle Olivier de Kersauson.

Pour en savoir plus