Dans le parc de Glacier, un pic surplombe le Hidden Lake, un paysage typique des montagnes Rocheuses dans le Montana. © Antoine

Planète

Chronique : la beauté naturelle du Montana, par Antoine

ActualitéClassé sous :Voyage , Antoine , Montana

-

Le Montana m'a toujours fait rêver depuis que des livres et des films mythiques en ont vanté la beauté naturelle, avec la même force que le Traité du zen et de l'entretien des motocyclettes de Robert Pirsig. Situé à l'est des montagnes Rocheuses, juste au sud de la frontière canadienne, le Montana a été vendu par Napoléon Ier en même temps que la Louisiane, en 1803... Comme le Québec, le Montana et une grande partie du territoire actuel des États-Unis auraient pu rester français !

Sortant du spectaculaire parc de Yellowstone, qui s'étend juste au sud du Montana, la Yellowstone River arrose la Paradise Valley, qui porte bien son nom. C'est une des seules régions du monde dont les eaux se déversent dans deux océans plus un golfe : la Yellowstone coule vers le Missouri et finit dans le golfe du Mexique, mais d'autres cours d'eau se dirigent vers l'océan Pacifique, et certains, filant vers le Canada, rejoignent la baie d'Hudson et donc l'océan Atlantique.

Un lac glaciaire le long de la Going-to-the-Sun Road dans le parc national de Glacier. © Antoine

Helena, ville des millionnaires

L'essentiel du film Légendes d'automne se passe aux alentours de la capitale du Montana, Helena. En 1862, on trouva dans la région de l'or, de l'argent et du cuivre, et Last Chance Gulch, le « ravin de la Dernière Chance », donna bientôt naissance à cette petite ville, qui connut rapidement une grande prospérité.

En 1888, il y avait plus de millionnaires par habitant à Helena que dans toute autre partie du monde. Le remarquable capitole de la ville témoigne de cette ère de prospérité, comme la résidence du gouverneur et d'autres bâtiments, telle la tour d'où les premiers pionniers guettaient d'éventuels incendies. Helena est également un centre universitaire, avec le Carroll College.

Le capitole d'Helena, capitale du Montana, un témoin d'une époque où la ville était très riche. © Antoine

Un parc national qui devra changer de nom

Un autre grand centre intellectuel est la ville de Missoula, grâce à l'université du Montana. De nombreux écrivains ont élu domicile dans la ville, enseignent à l'université ou tiennent des ateliers d'écriture. Missoula est donc un haut lieu de la littérature américaine, comme en témoignent les nombreuses librairies de la petite ville.

À la frontière du Montana et du Canada s'étend le parc international de la Paix. Sa partie sud, en territoire états-unien, constitue le parc national de Glacier. C'est un univers de forêts, de lacs et de torrents où l'on se perdrait volontiers. Le parc a été surnommé The Crown of the Continent, soit la Couronne du continent. Il est vrai que les paysages qui bordent la Going-to-the-Sun Road sont magnifiques.

Le Hidden Lake, au parc de Glacier. © Antoine

Le parc, fondé en 1910, comptait alors près de 150 glaciers et de nombreux lacs glaciaires. Malheureusement, le réchauffement de la planète a sur le parc des conséquences drastiques. Un siècle après sa création, sur les 150 glaciers, il n'en reste plus que 26. Et dans moins de 20 ans, le parc de Glacier n'aura plus qu'à changer de nom...

Des chèvres des montagnes Rocheuses (Oreamnos americanus) dans le parc de Glacier. © Antoine

Alors, c'est le moment ou jamais d'aller découvrir ses merveilles, comme le col appelé Logan Pass, d'où une belle randonnée mène au « lac caché », le Hidden Lake. Vous y aurez l'occasion d'apercevoir des marmottes à ventre jaune ou l'animal mythique des montagnes nord-américaines, la chèvre des montagnes Rocheuses (Rocky Mountain goat).

A découvrir le site d'Antoine : ses voyages extraordinaires, films, livres, dvd.