Castanea sativa. © Aconcagua, GNU Free Documentation License version 1.2

Planète

Châtaignier

DéfinitionClassé sous :botanique , châtaignier , arbre

Le châtaignier est un arbre majestueux, puissant et à grand développement, pouvant atteindre 30 mètres de hauteur.

Appellations

Le châtaignier (Castanea sativa), de la famille des Fagacées, était surnommé « gland de Zeus » chez les Grecs.

Castanea sativa. © FIR0002, GNU Free Documentation License version 1.2

Description botanique

Le tronc rectiligne du châtaignier comprend une écorce fissurée en longueur et d'un coloris brun foncé. Ses feuilles caduques sont alternes, longues d'une vingtaine de centimètres, pétiolées, coriaces et à grosses dents pointues. En automne, ce feuillage passe par un joli jaune, qui vire rapidement au marron. Comme chez le chêne et le hêtre, deux arbres de la même famille, les feuilles de châtaignier restent sur l'arbre une partie de l'hiver. Ce végétal ne fleurit qu'au bout d'une vingtaine d'années, donnant en été des fleurs mâles en chatons jaunes, dressés de 10-15 centimètres et des fleurs femelles petites, à la base de chatons. Ses fruits sont formés d'une bogue aux très nombreuses épines souples et qui renferme deux à trois châtaignes.

Origines

L'appellation botanique du châtaignier, « castanea », provient de Castanis, une ville antique située en Turquie. Originaire d'Asie Mineure, cette espèce fruitière a été introduite dans les Cévennes par les Romains.

Exigences culturales

Il s'agit d'une essence qui se développe en pleine lumière ou à mi-ombre, les jeunes sujets préférant quand même l'ombre. Elle craint le grand froid et n'apprécie pas les terrains calcaires. Elle se contente de sols pauvres, acides ou sableux. Elle se plaît en Bretagne et dans le Massif central, mais on en trouve aussi dans bien d'autres régions, comme le Bassin parisien notamment.

Castanea sativa. © MPF, GNU Free Documentation License version 1.2

Utilisation

Les fruits de cet arbre, les châtaignes, sont comestibles et font l'objet de recettes de cuisine délicieuses. Autrefois, ils constituaient une bonne partie de l'alimentation des ruraux, essentiellement en hiver. Le bois du châtaignier est imperméable et élastique et sert à fabriquer des piquets, des parquets, des tonneaux, mais aussi des panneaux de particules, de la pâte à papier et des meubles.

Auteur : Michel Caron