Création de monnaie de façon technologique sur une blockchain. Un réseau d'ordinateurs produit de la monnaie numérique. © AndSus, Adobe Stock
Tech

Comment procéder au staking d’une cryptomonnaie ?

Question/RéponseClassé sous :Cryptomonnaies , staking , Wallet
 

[EN VIDÉO] Les cryptomonnaies, comment ça fonctionne ?  Comme le Bitcoin, il existe aujourd’hui plus de 6.000 cryptomonnaies dans le monde. Ces monnaies sont basées sur la technologie blockchain. 

Le staking, du fait de son caractère relativement tranquille, séduit de nombreux investisseurs peu désireux d'avoir à traquer les cours de certaines cryptomonnaies au jour le jour ou même heure après heure. Dans le cas du staking, on immobilise un crypto-actif durant une certaine durée et l'on est sûr, au terme de cette période, d'obtenir un revenu passif - dans la monnaie indiquée. Mais comment faire dans la pratique pour staker une cryptomonnaie ?

Pour « staker » une cryptomonnaie, vous avez trois choix principaux : déléguer la tâche à une plateforme ; utiliser le wallet dédié de cette cryptomonnaie ; mettre à contribution une Stake Box. Toutefois, la première étape consiste à choisir une ou plusieurs cryptomonnaies que l'on va souhaiter immobiliser sur une durée pouvant habituellement aller jusqu'à un an.

Choisir une ou plusieurs cryptomonnaies

Il peut être bon de choisir en premier lieu la ou les cryptomonnaies pour lesquelles vous souhaitez établir ce type de placement. Le site Staking Rewards est un bon point de départ : il affiche plus de 260 monnaies susceptibles d'être utilisées pour le staking. La colonne Rewards (récompense) indique quel est le rendement annuel pour une monnaie donnée. Quand bien même cela pourrait être tentant, il n'est pas conseillé de choisir une cryptomonnaie à staker sur le seul critère qu'elle verse un gros intérêt, et surtout si vous avez le moindre doute sur sa longévité. Il est plus prudent d'investir sur une cryptomonnaie ayant une forte capitalisation (voir la colonne Market Cap de Staking Rewards dans l'illustration ci-dessous) et qui semble avoir un réel futur. Sur des forums spécialisés de Discord, Telegram ou Signal, ou encore sur Twitter, vous pouvez repérer des projets soutenus par des experts du domaine. En cas de doute, vous pouvez commencer par staker des stablecoins comme l’USDT ou le DAI, soit des crypto dont la valeur est adossée à une monnaie traditionnelle telle que le dollar. Quoi qu'il arrive, vous récolterez au final le montant en dollar que vous avez placé, avec les intérêts accumulés durant la période d'immobilisation de ce montant.

Le site Staking Rewards est la référence en matière de staking. Les principales monnaies pouvant faire l'objet d'un staking y sont répertoriées avec indication de la récompense proposée pour l'immobilisation d'un crypto-actif donné. © Staking Rewards

Un conseil : ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Il est préférable, si vous le pouvez, de répartir votre investissement sur plusieurs cryptomonnaies différentes. De cette façon, vous pourrez mieux juger des performances de chacune, et surtout maximiser vos chances.  

Déléguer la tâche à une plateforme

Déléguer le staking à une plateforme (ou exchange) telle que Kraken, Binance, Crypto.com ou Coinbase est la forme la plus simple. Par la force des choses, un exchange va prendre une commission sur l'opération de staking et donc, le rendement sera moins élevé que si vous passez par un wallet (portefeuille). Par ailleurs, le staking peut différer d'un exchange à un autre. Par exemple, à l'automne 2021 sur une monnaie telle que ALGO, la récompense proposée sur l'année était supérieure à 8 % sur Binance et aux alentours de 4,5 % sur Coinbase. Sachez aussi que sur certains exchanges, le rendement sera plus intéressant en fonction du volume staké pour un crypto-actif donné.

Sur Binance, le staking est accessible depuis le menu Binance Earn. Il est bon de savoir que dans cet exchange, une monnaie stakée est désignée comme Fixed (fixée) par opposition à Flexible. Si vous choisissez un placement de mode Flexible, vous pouvez retirer vos actifs à n'importe quel moment, mais le rendement proposé est bien moins élevé.

Comme vous pourrez le constater si vous suivez de près vos placements, les dividendes sont habituellement versés tous les jours. À défaut, il faut activer le mode APY (revenus composés).

Staker la cryptomonnaie sur un wallet

Habituellement, chaque cryptomonnaie dispose de son wallet natif, ou bien encore peut être reliée à un ou plusieurs wallets. Vous pouvez utiliser ce wallet pour procéder au staking. La récompense est plus élevée sur un wallet de la DeFi (finance décentralisée) que sur un exchange comme Coinbase ou Kraken du fait de l'absence d'intermédiaire.

Staking de la monnaie CAKE depuis le site Pancakeswap relié au portefeuille Metamask. © Pancakeswap

Le staking est généralement réalisé depuis un site Web ad hoc qui établit la relation avec le wallet - par exemple, le site Pancakeswap relié au wallet MetaMask rend aisé de staker la monnaie CAKE.

Des wallets tels que Atomic Wallet ou Trust Wallet sont souvent recommandés pour le staking, du fait qu'ils rendent cette opération fort aisée, sur diverses cryptomonnaies.

Le staking est fort aisé à partir du wallet Atomic Wallet. Après avoir choisi la monnaie qu'il souhaite immobiliser, l'internaute choisit un montant et voit l'équivalent en dollars s'afficher. Dans cet exemple, il « stake » 100 tezos, soit l'équivalent de 511 dollars et peut espérer une récompense égale à 7 % de ce placement. © Atomic Wallet

Mettre à profit une Stake Box

La troisième solution peut consister à devenir « validateur » d'une monnaie reposant sur le principe du « proof of stake », soit une approche plus simple que le minage des monnaies originelles telles que le Bitcoin - les détails figurent dans la définition du terme staking. Cette approche a ses limitations : le nombre de validateurs est généralement très limité. Et il faut habituellement staker un minimum de tokens pour avoir une chance de devenir validateur.

Les Stake Box sont des boîtiers d’un prix fort accessible, produits par Raspberry et qui peuvent procéder à la création de monnaies via la validation de transactions. © Stake Box

On peut utiliser son ordinateur pour opérer la validation mais c'est souvent peu pratique. Il existe toutefois des Stake Box soit des petits boîtiers dédiés construits par Raspberry et qui sont dédiés à la validation de certaines cryptomonnaies. Il s'agit de monnaies fort jeunes et il existe donc une part de pari dans une telle approche.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !