Cela vous intéressera aussi

Le Software as a Service ou SaaS, que l'on traduit par logiciellogiciel en tant que service, est l'une des applicationsapplications concrètes du cloud computingcloud computing, l'informatique en nuagesnuages.

Fonctionnement du Saas

Le SaaS fait référence à une application qui est exécutée non pas depuis l'ordinateurordinateur d'un usager, mais depuis un serveurserveur distant auquel la machine accède via un navigateurnavigateur Internet. Les clients n'achètent pas une licence permanente pour l'application, ils la louent sur une base mensuelle ou à l'acte, en fonction de leurs besoins. En outre, ils n'ont pas à s'occuper des mises à jour du produit et bénéficient des nouvelles fonctionnalités qui sont ajoutées régulièrement. Enfin, une application SaaS a l'avantage d'être accessible depuis n'importe quel terminal connecté.

Les principaux prestataires sont :

  • Amazon ;
  • Microsoft ;
  • IBM ;
  • Oracle ;
  • Salesforce.

Le SaaS et la localisation des données

Le terme SaaS est apparu en 2001 aux États-Unis. Il décrit des applications qui ont été optimisées pour être utilisées via l'InternetInternet dès leur conception, à la différence du modèle ASP (Application Service Provider, fournisseur d'applications hébergées) auquel a été ajoutée une couche HTMLHTML. Cette solution est présentée comme plus souple et plus rapide à mettre en œuvre pour les entreprises qui n'ont pas à gérer la maintenancemaintenance et peuvent mieux maîtriser leurs coûts en adaptant leur consommation. Les applications SaaS professionnelles existent notamment pour la facturation, la relation client (CRMCRM, customer relationship management), le suivi des ventes, la planification ou encore les communications (courrier électronique et messagerie instantanéemessagerie instantanée).

Le principal inconvénient dont pâtit le SaaS concerne les données numériques client qui sont hébergées sur les serveurs du prestataire, ce qui soulève des problématiques en matièrematière de sécurisation et de contrôle de ces informations parfois sensibles. La localisation des données et l'absence de contrôle sur celles-ci, surtout lorsqu'elles sont critiques pour l'entreprise (par exemple les données client d'un CRM), crée une certaine réticence à les faire héberger chez un tiers. L'une des solutions consiste alors à créer une infrastructure hybridehybride où les données cruciales restent physiquement hébergées au sein de l'entreprise et sont exploitées par la plateforme SaaS par le biais d'une connexion sécurisée.