Ce vélo électrique en bambou fabriqué en France pèse moins de 17 kg

Futura avec l'agence ETX Daily Up

Classé sous :Vélo électrique , Angell bike , Moustache Bikes

Les vélos de Cyclik se distinguent depuis quelques années par leurs cadres en bambou. Désormais, l'entreprise se lance dans le vélo électrique et connecté, avec Relief. Lui aussi arbore un cadre en bambou. Il peut aussi être personnalisé, au niveau des teintes et par le biais d'une gravure (initiales, motif, etc.).

L'utilisation du bambou, un matériau naturel ultra-résistant, est un atout formidable. Il est en effet capable d'absorber cinq fois plus de vibrations que l'aluminium, offrant ainsi un grand confort sur la route. Le vélo est également équipé de pneus anti-crevaison et réfléchissants ainsi que de disques à frein hydrauliques.

Le Relief est doté d'un traceur, ce qui permet de connaître sa position en temps réel et de le « surveiller » à distance. En cas de vol (au moindre déplacement du vélo), une notification est immédiatement envoyée sur le smartphone du propriétaire pour l'alerter. De son côté, l'application dédiée permet de gérer sa navigation, en définissant un itinéraire et guidant l'utilisateur tout au long de son parcours, y compris hors connexion. Elle calcule aussi l'autonomie restante et fournit tout un tas d'informations météorologiques très utiles comme la force du vent, le taux d'humidité et bien entendu les prévisions pour les heures à venir.

Fabriqué en France, le Relief de Cyclik ne pèse que 16,5 kg et affiche environ 70 km d'autonomie, laquelle peut d'ailleurs monter jusqu'à 120 km avec l'ajout d'une seconde batterie. Il devrait être disponible à partir de 3.500 euros. Il vient ainsi compléter une offre de plus en plus importante de vélos électriques haut de gamme « made in France », avec notamment les modèles d'Angell ou encore de Moustache.

Le nouveau vélo électrique Relief de Cyclik. © Cyclik