Les voitures françaises peuvent briller sur le Mondial de l’auto. Outre des marques chinoises spécialisées dans les voitures électriques, les concurrents habituels ne sont pas venus. Si les yeux se tournent essentiellement vers les concepts électriques de chez Renault, les autres marques françaises ont aussi quelques nouveautés et surtout des annonces à faire.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Voiture électrique versus voiture thermique : le point en 5 idées reçues À partir de 2035, la vente de véhicules diesel ou essence sera interdite dans l’Union européenne. Autonomie, coût, écologie... Les voitures électriques sont-elles vraiment compétitives ?

Mis à part Renault qui est arrivé en force avec la présentation sous forme de concepts de sa future gamme d'électriques citadines, contrairement aux autres grandes marques étrangères, les autres constructeurs français ne pouvaient pas se permettre de manquer l'événement. Pourtant, les nouveautés ne sont ni spectaculaires, ni nombreuses. Sur le stand de Peugeot, c'est la nouvelle Peugeot 408 présentée en juin dernier qui est mise en avant. On peut d'ailleurs l'observer sous tous les angles puisqu'elle tourne sur elle-même dans une gigantesque sphère. Pas de version électrique pour le moment, mais des motorisations hybrides pour la vedette du stand.

Si la marque ne montrait rien de bien extraordinaire, ce sont ses annonces qui ont été les plus importantes lors de la journée réservée à la presse. Peugeot devrait dévoiler dans les prochaines semaines un concept de voiture électrique appelé Inception. Selon la patronne de la marque, l'auto devrait marquer « le bond en avant que Peugeot s'apprête à effectuer en se concentrant sur une offre de produits 100 % électrique ». Mais, pour le moment, on ne sait rien du tout de cette Inception, même pas son aspect. La maison mère Stellantis a également annoncé la future production en France de douze véhicules électriques, dont cinq modèles Peugeot. Ces derniers devraient arriver d'ici les deux prochaines années. Il s'agirait des futures Peugeot e-308 et SW, la e-408 et les e-3008 et e-5008.

Sur le stand de Peugeot, les vraies nouveautés étaient absentes. Elles ont été annoncées au… micro. © Futura
Sur le stand de Peugeot, les vraies nouveautés étaient absentes. Elles ont été annoncées au… micro. © Futura

Toujours dans le groupe Stellantis, la marque DS tenait son stand à proximité de celui de Peugeot. Ici, la vedette c'est la nouvelle DS 3. Pas de modèle thermique, mais une version 100 % électrique du SUVSUV avec un moteur de 156 ch. Son autonomie serait de 400 kilomètres. Comme autre nouveauté, DS présente également des DS 4 et DS 7 en version hybride rechargeable. Le véhicule qui se fait le plus remarquer, c'est le concept DS E-Tense Performance avec son allure racée et futuriste. Il s'agit d'un concentré des technologies que l'on trouvera dans les futures voituresvoitures DS électriques. On peut aussi voir la formule DS E-Tense FE21.

Avec son allure de bolide futuriste, la E-Tense Performance est le laboratoire technologique de la marque. © Futura
Avec son allure de bolide futuriste, la E-Tense Performance est le laboratoire technologique de la marque. © Futura

Une Dacia hybride en février 2023

Dans le groupe Renault, le stand de Dacia est plutôt peuplé. La couleurcouleur dominante est une sorte de vert appelé KakiKaki lichen, c'est une des nouveautés de la nouvelle gamme. Nouvelle couleur et nouveau logo aussi pour les voitures de la marque. Outre l'aspect cosmétique, l'information la plus importante, c'est l'arrivée de la première Dacia hybride en février prochain. Elle sera équipée du moteur 1.6 Hybrid de 140 ch que l'on retrouve chez Renault. Dacia présente aussi son concept Manifesto, un petit buggy électrique dont on ne voit pas l'avenir.

Pas de vraies nouveautés chez Dacia mais une signature visuelle avec un nouveau logo. © Futura
Pas de vraies nouveautés chez Dacia mais une signature visuelle avec un nouveau logo. © Futura

Derrière le stand de Dacia, trône l’Alpine Alpenglow, un concept car électrique animé par de l'hydrogènehydrogène vert. Si le concept tape à l'œilœil, c'est l'A110 R qui devrait attirer l'attention. C'est la seule sportive de ce salon. Elle pèse un peu plus d'une tonne grâce à la présence de nombreuses pièces de carbonecarbone. Le bolidebolide serait capable d'atteindre les 100 km/h en 3,9 secondes. On reste tout de même loin de la tendance du tout électrique avec un moteur turbo de 1,8 litre de 300 ch.