Sur le Mondial de l’auto, un étrange engin attire immédiatement le regard derrière le stand de Renault. Il s’agit du Solo de Mobilize. Ce véhicule qui permet de se faufiler dans le trafic urbain. Il est accompagné du Duo, une sorte de Twizy, et d’une voiture électrique.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Hiriko, la voiture pliable Des entrepreneurs espagnols ont développé un nouveau concept imaginé par le MIT : la voiture électrique urbaine pliable ! Hiriko, c’est son nom, peut également pivoter sur elle-même.

À côté du stand de Renault se trouve un petit stand au nom évocateur de Mobilize. Il s'agit en réalité du laboratoire dédié aux nouvelles mobilités de Renault. La philosophie de Mobilize est d'aller outre le modèle et la vente, et de proposer des solutions de déplacement tournées vers les usages. On parle essentiellement d'usages urbains avec des véhicules qui ne sont pas destinés à être commercialisés, mais plutôt à la location sous la forme d'un abonnement. Une location qui inclut à la fois l'entretien, l'assistance et l'assurance.

Il ne s'agit pas uniquement de concepts, puisque la marque propose déjà certains de ces véhicules. C'est notamment le cas d'une berline électrique, la Mobilize Limo, qui se destine aux VTC ou aux sociétés de taxis. Elle roule déjà en Espagne où une quarantaine de véhicules circule déjà. La berline électrique dispose de 150 ch et dispose d'une autonomie de 450 km. Elégante, elle reprend l'architecture de la nouvelle Mégane électrique. Elle a aussi l'avantage de pouvoir être rechargée rapidement. Mais ce qui attire plus le regard, ce sont deux autres véhicules à l'allure étrange. Il s'agit d'une voiturette Mobilize Duo et d'un autre véhicule très particulier qui porteporte le nom de Solo.

La Duo, fun et connectée

La Duo, comme son nom le suggère, est une voiturette biplace. Le passager se trouve derrière le conducteur. On pourrait aussi l'utiliser en mini utilitaire car une version « cargo » existe qui remplace la place arrière par un coffre. L'auto fait penser à la Twizy de Renault, mais ce n'est pas vraiment le même esprit. Ce quadricycle, 100 % électrique, dispose de portes papillon qui se déplacent latéralement vers l'avant lorsqu'elles sont ouvertes. Pratique pour se garer n'importe où, mais aussi pour pouvoir sortir du véhicule même quand la portière du véhicule est très proche d'un obstacle. Comme il n'est plus nécessaire d'avoir de la place pour le débattement de la porte, ce système permet alors de garder trois Duo sur une même place de parking en les garant perpendiculairement. L'autre atout, c'est la sécurité. Ces portières permettent aussi d'éviter de heurter un cycliste à l'ouverture.

La Duo est une voiturette électrique en tandem disponible en abonnement. © Futura
La Duo est une voiturette électrique en tandem disponible en abonnement. © Futura

La Duo est connectée, on peut y associer un smartphonesmartphone, et sa planche de bord épurée dispose d'un écran d'instrumentation, d'une commande de boîte de vitessesvitesses et d'un haut-parleur qui ressemble à un ghetto blaster. Le volant dispose d'un airbag, ce qui est très rare sur des véhicules de ce type. La Duo peut rouler jusqu'à 80 km/h, mais il est possible de la brider à 45 km/h pour une conduite sans permis. Son autonomie est de 140 km. Là encore, le véhicule est conçu pour l’autopartage, mais il est également proposé aux particuliers sur abonnement.

Solo, l’ovni roulant des villes

L'engin le plus étrange présenté par Mobilize est le Solo. Il ne s'agit pour le moment que d'un concept et son designer explique qu'il s'agissait de mixer un skateboard avec un parapluie. Là encore, comme son nom l'indique, le Solo se conduit seul et c'est pour une bonne raison. Dans les grandes villes, 90 % des véhicules n'embarquent que leur conducteur en semaine. On s'assoie sur son siège par la gauche. Sous ce siège se trouve un petit coffre. Le flanc droit du véhicule est obstrué. Pourquoi ? Car statistiquement c'est du côté droit qu'il y a le plus d'accidentsaccidents chez les possesseurs de deux-roues.

Solo l’étrange véhicule imaginé autour de l’idée d’un skateboard avec un parapluie. © Futura
Solo l’étrange véhicule imaginé autour de l’idée d’un skateboard avec un parapluie. © Futura

Électrique, le tricycle peut se faufiler dans la circulation en toute sécurité avec sa carrosserie et là encore, un airbag est placé dans son étrange volant. C'est sur celui-ci que se trouve la commande de vitesse qui peut être manipulée du bout du doigt. En le positionnant à fond, on évolue à un maximum de 25 km/h. Le Solo est également vertueux au niveau écologique. Il est conçu à partir de 50 % de matériaux recyclés. Mobilize explique qu'il serait également recyclable à 95 %. Mais, pour le moment, le Solo n'est qu'un concept à l'allure singulière. Reste qu'il attire les regards sur le salon, au point de se dire « pourquoi pas ? ».