Tech

M-Disc, le DVD qui dure au moins mille ans !

ActualitéClassé sous :technologie , Matière , Millenniata

-

La durée de vie des DVD se mesure en décennies, ce qui n'est pas suffisant pour des archivages de données à long terme comme dans le secteur médical ou pour certaines entreprises. La solution est peut-être le M-Disc de la société Millenniata. Quasiment gravé dans la pierre, il serait capable de traverser les siècles...

Un DVD ordinaire, à gauche, avec sa couche de colorant organique, qui peut se fissurer au fil du temps et être altérée par des températures élevées et l'humidité, et un M-Disc lui aussi en coupe à droite. La nouvelle couche de stockage de données est entièrement composée de matériaux inorganiques, dont des métaux et des métalloïdes. Cette couche reste solide même à 500 °C, et elle reste stable en présence d'oxygène, d'azote, d'eau et autres produits chimiques nocifs qui peuvent être trouvés dans les environnements de stockage ordinaire. Lorsque la couche est irradiée par un laser focalisé, la chaleur intense générée la fait fondre et un trou se forme. © Millenniata

Depuis longtemps, on s'inquiète de la transmission aux générations futures des informations stockées dans notre monde de plus en plus dominé par l'électronique et l'informatique. Les machines capables de lire les données numériquement enregistrées d'aujourd'hui et les principes mêmes de leurs enregistrements, ne seront-ils pas perdus dans seulement cinquante ans ? Mais surtout, les supports de l'information ne sont-ils pas tellement sensibles à l'inexorable loi de l'entropie qu'il suffira de quelques dizaines d'années pour que des pans entiers de la mémoire collective et individuelle du début de ce siècle disparaissent ?

Une société américaine est en train de commercialiser un nouveau type de DVD qui permettra peut-être de résoudre ce problème. Sa capacité de stockage est celle d'un DVD classique, 4,7 Go, donc plutôt faible en comparaison de celle des Blu-ray et de leurs dizaines de giga-octets.


Une vidéo de présentation du M-Disc. L'azote liquide est à -180 °C et l'eau à 80 °C. © millenniata/YouTube

Un DVD jamais DCD ?

Mais, promet la société Millenniata, la capacité d'enregistrement de ce M-Disc devrait augmenter à l'avenir. Le principe de gravure est identique à celui des DVD actuels mais c'est le matériau dans lequel est gravée l'information (sous forme de petits trous) qui est différent. Sa nature n'est pas précisée, si ce n'est qu'il est inorganique et serait l'analogue de la pierre. L'information qui y est gravée à l'aide d'un laser de forte puissance et l'information est inscrite ainsi sous une forme bien moins sensible à l'humidité et à la température que sur un CD ou un DVD ordinaires.

Si le support en polycarbonate sur lequel se trouve le matériau rocheux a une durée de vie évaluée à mille ans au moins, le matériau lui-même garderait précieusement l'information stockée pendant au moins dix mille ans ! Comme le montre la vidéo ci-dessus, le M-Disc supporte sans broncher les pires traitements comme de passer d'un bain d'azote liquide à de l'eau presque bouillante.

Remarquablement, le M-Disc peut être lu par tous les lecteurs de DVD existants. En revanche, la gravure nécessite un appareil spécial commercialisé par LG. Ce lecteur-graveur de M-Disc est annoncé pour courant octobre.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi