Tech

Ford invente la voiture qui se gare toute seule

ActualitéClassé sous :technologie , Automobile , voiture

Le constructeur américain Ford développe un système de stationnement entièrement automatisé, grâce auquel un véhicule peut effectuer les manœuvres sans que le conducteur soit à bord. Il travaille également sur une technologie d'évitement des obstacles, capable de détecter la présence d'un piéton ou d'un autre véhicule à 200 mètres de distance.

Ford codéveloppe un système d’évitement d’obstacles avec d’autres constructeurs automobiles dans le cadre d’un projet finance par l’Union européenne. Grâce à une combinaison de radars, de capteurs à ultrasons et d’une caméra, le système détecte la présence d’un véhicule arrêté ou circulant au ralenti, ainsi que les piétons jusqu’à 200 mètres de distance. Une alarme prévient alors le conducteur. S'il ne réagit pas, la sécurité active prend la main pour freiner ou changer de trajectoire pour éviter l’obstacle. © Ford

D'ici quelques années peut-être, il suffira de descendre de sa voiture et d'appuyer sur une télécommande pour qu'elle aille bien sagement se garer sur l'emplacement qu'elle aura détecté. Plusieurs constructeurs automobiles travaillent sur des technologies d'assistance au stationnement. Parmi eux Ford, qui vient de présenter le prototype d'un système de stationnement entièrement automatisé. Nommé Fully Assisted Parking Aid, il repose sur les technologies Active Park Assist et Powershift, que Ford propose déjà dans ses véhicules de série. La première détecte les espaces de stationnement adaptés à la taille de la voiture et réalise la manœuvre, tandis que la seconde contrôle la transmission pour enclencher la marche avant ou arrière sans que le conducteur ait à intervenir.

Fully Assisted Parking Aid pousse le concept encore plus loin. Au volant de son véhicule, l'automobiliste active la détection pour identifier une place de stationnement grâce à des capteurs à ultrasons qui fonctionnent jusqu'à une vitesse de 30 km/h. Une fois l'emplacement trouvé, le conducteur immobilise sa voiture, met la boîte de vitesses au point mort et descend. Il appuie alors sur une télécommande, et n'a plus qu'à observer la manœuvre. Le système prend le contrôle et stationne l'automobile sans encombre. Durant toute la procédure, l'utilisateur doit maintenir le bouton enfoncé, de manière à pouvoir l'interrompre à tout moment en relâchant la pression. Le scénario fonctionne également pour récupérer la voiture, qui quittera toute seule son emplacement.

Dans cette vidéo de démonstration tournée au centre d’essai de Ford en Belgique, on découvre le système de stationnement complètement automatisé. Une fois arrivé devant une place de parking, le conducteur quitte sa voiture et lance la manœuvre en appuyant sur une télécommande. Le véhicule contrôle la direction, le freinage et la boîte de vitesses, et se repère grâce à une série de capteurs à ultrasons. © Ford

L'un des avantages de ce système est qu'il peut travailler sur des places de stationnement étroites, dont la largeur n'excède que de 20 % celle du véhicule. Quel conducteur n'a jamais eu à se garer au « chausse-pied » dans une place si réduite qu'il ne pouvait qu'entrouvrir la portière et se contorsionner pour sortir ? La technologie de Ford pourrait éviter ce genre de situation.

Le système anticollision de Ford efficace à 200 mètres

Outre ce système de stationnement autonome, Ford a également présenté ses travaux dans le domaine de l'évitement d'obstacles. La technologie a elle aussi été démontrée dans un véhicule de série de la marque. Elle repose sur une détection active des véhicules et des piétons et un contrôle du freinage et de la trajectoire pour éviter une collision. Des tests ont été réalisés avec succès à plus de 60 km/h. Trois radars, des capteurs à ultrasons et une caméra placés à l'avant de la voiture surveillent la route jusqu'à 200 mètres de distance. Si le système détecte un véhicule progressant à faible allure, un obstacle fixe ou un piéton sur la voie de circulation, il émet une alarme sonore et visuelle sur le tableau de bord. Si le conducteur ne réagit pas, la séquence automatique s'enclenche, et la voiture va alors freiner ou tourner pour éviter une collision.

Ford n'a pas indiqué à quelle échéance ce type de système de sécurité pourrait être proposé sur ses véhicules de série. Ces travaux s'inscrivent dans un projet financé par l'Union européenne, nommé Interactive (Accident Avoidance by Active Intervention for Intelligent Vehicles) et qui réunit un consortium de 29 constructeurs automobiles, équipementiers et centres de recherche chargés de développer des systèmes de sécurité active anticollision. On peut également citer les travaux de Volvo, qui intègre depuis cette année dans certains de ses modèles un système de détection et de freinage d'urgence pour prévenir les collisions avec les cyclistes.

Cela vous intéressera aussi